Chute de la richesse nationale japonaise

La richesse nationale japonaise, ou la somme de la valeur des actifs au Japon a chuté pour la troisième année consécutive en 2000, principalement du fait de la baisse des prix du foncier, a annoncé le bureau du gouvernement mardi dernier. La richesse nationale s’établissait ainsi à 2.973.700 milliards de yens (25.858 milliards d’euros) a la fin 2000, en baisse de 0,6% par rapport à la fin 1999, principalement en raison de la chute des prix des terrains, a expliqué le bureau du gouvernement. La valeur des terrains a baissé sans interruption depuis 1990 et a atteint 1.534.700 milliards de yens fin 2000 (contre 1.611.400 en 1999), et la valeur des titres boursiers a reculé a 414.500 milliards (contre 502.800 milliards en 1999). En revanche, la valeur des actifs détenus a l’étranger par les Japonais a grimpé de 57% en 2000, pour atteindre 133.000 milliards de yens. La richesse japonaise a baissé de 16%, soit 581.000 milliards de yens, depuis la fin de 1990, année où sl’économie du Japon est sortie de sa période de  »bulle » spéculative, caractérisée par une envolée des prix des actions et des terrains

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *