Clinton Global Initiative: Les opérateurs marocains s’engagent en faveur du monde rural

Clinton Global Initiative: Les opérateurs marocains s’engagent  en faveur du monde rural

Les 29 projets soumis amélioreront concrètement les vies de plus de 800.000 personnes. Le Maroc y est concerné puisque gouvernement, opérateurs économiques et ONG ont identifié des plans d’action visant un accès plus innovant à l’eau, la création d’emplois pour les jeunes actifs ainsi que le renforcement de la position des jeunes filles et femmes.

L’intérêt a été fortement porté au monde rural. Le ministère de l’artisanat, de l’économie sociale et solidaire a présenté un projet portant sur l’élargissement de son marché de commerce équitable aux coopératives. Le ministère lancera pour la première fois un système d’étiquetage et de certification dédié au commerce équitable. Cette action sera menée en coordination avec le vaste réseau des parties prenantes issues des secteurs privé, public et ONG.

L’engagement du Groupe Akwa vise l’amélioration de l’efficacité énergétique dans le secteur agricole au Maroc, et ce à travers le déploiement de 28 pompes d’irrigation en remplacement des actuelles pompes fonctionnant au diesel et autres énergies fossiles. A travers ce projet, Akwa réduirait la pollution et réaliserait des économies grâce à une technologie transformant les rayons solaires directement en électricité.

Par ailleurs, le projet «Les montagnes marocaines : des retenues d’eau pour une meilleure qualité de vie», porté par Migrations & Développement (M&D), consiste à venir en aide aux populations rurales de l’Atlas et de l’Anti-Atlas pour améliorer leurs conditions de vie. Dans le cadre de ce projet, «M&D» et ses partenaires feront appel à des villageois locaux afin de construire quatre réservoirs dans la région du Souss-Massa-Drâa.

Les réservoirs seront érigés dans les zones agricoles où les cultures permettent d’approvisionner plus de 3.200 personnes des communautés avoisinantes. «M&D» sensibilisera et formera par ailleurs 1.200 villageois à la problématique de la durabilité environnementale.

OCP s’engage, pour sa part, à former une nouvelle unité fonctionnelle clé dédiée à l’augmentation de la productivité et des revenus de 100.000 petits exploitants dans des zones agricoles choisies dans six pays d’Afrique.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *