CNSS : un conseil dédié à l’AMO

CNSS : un conseil dédié à l’AMO

L’Assurance-maladie obligatoire (AMO) continue à être l’une des principales préoccupations de la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS). Le projet du budget 2006 et le plan stratégique de la Caisse pour les trois années à venir (2006-2008) gravitent autour de l’Assurance-maladie obligatoire. Le directeur général de l’institution l’approuve : il inscrit le projet budgétaire, marqué par une évolution de 12% par rapport à 2005, dans le sillage de la mise en œuvre de l’assurance.
Mustapha Mansouri, ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, affirme le rôle primordial de l’AMO. Il incite les responsables de la CNSS à appliquer les hautes directives royales dans ce sens. Selon le ministre, «L’application de l’AMO est devenue effective à la suite de la publication, le 18 août dernier, de ses textes d’application, et compte tenu des enjeux économiques et sociaux de ce régime». Et d’ajouter : «La priorité pendant la première étape de mise en vigueur de l’AMO doit être accordée à l’exécution d’un plan de communication auprès des populations concernées et à l’application d’une politique de proximité adéquate». 
D’où «la nécessité de mise en place de mécanismes permanents de coordination entre les organismes gestionnaires de l’AMO», précise M. Mansouri. Et ce, «dans le but d’éviter la dispersion des efforts, d’optimiser les synergies sur les plans humain, technique et logistique», conclut le ministre.
Le plan stratégique de la Caisse, au titre de la période 2006-2008, a tout prévu, surtout les mécanismes capitaux pour la réussite de l’AMO: la réussite de la mise en œuvre de l’assurance, la modernisation du service aux assurés et aux affiliés, la poursuite de la restructuration des polycliniques, la valorisation du potentiel humain, la réalisation d’une meilleure maîtrise des métiers et des ressources et l’amélioration de la qualité du service et de la disponibilité de l’information. Il est à rappeler que la Caisse, désignée pour gérer le volet privé de l’AMO, est bien prête, depuis quelque temps, pour achever son processus de réorganisation.
Elle a créé une nouvelle direction dédiée à l’AMO au sein du pôle métiers, constituée de quatre divisions. Elle a mis à niveau des espaces «Accueil» dans les agences et a aménagé ou ouvert de nouvelles unités. La Caisse a également créé 150 nouveaux postes dédiés à l’AMO : des compétences internes, aux niveaux central et local ont été sélectionnées pour cette fonction. La CNSS a procédé à la refonte du système des déclarations des salaires, a mis en place un nouveau système d’information permettant des prises en charge des déclarations des salariés et un programme d’information financier et comptable permettant d’affecter une référence structurée par rapport à chaque flux financier.
Le Conseil d’administration est convaincu de la priorité de ses chantiers et de la vitalité de l’intervention des autorités de tutelle dans ce processus. Ses membres n’ont pas raté cette occasion – rencontre avec M. Mansouri – pour demander au ministre d’intervenir auprès du gouvernement pour l’exonération des dépôts de la CNSS de la Taxe sur les produits de placement à revenus fixes (TPPF) et le remboursement des montants prélevés au titre de cette taxe.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *