Cnuced : Le tourisme pourvoyeur de 21 millions d’emplois au niveau continental

Cnuced : Le tourisme pourvoyeur de 21 millions d’emplois au niveau continental

Elle livre une lecture de la dynamique du secteur en Afrique

Environ 4 touristes internationaux sur 10 sont africains. C’est ce que révèle le dernier rapport de la Cnuced sur le développement économique en Afrique. Présentée mercredi 5 juillet par le Centre d’information des Nations Unies de Rabat et la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, cette analyse démontre le rôle du tourisme dans le processus de croissance transformatrice et inclusive engagé au niveau du continent. Le secteur se veut un important pourvoyeur d’emploi au niveau régional. Il représente ainsi plus de 21 millions d’emploi sur le continent. En établissant un comparatif entre deux périodes distinctes, à savoir 1995-1998 et 2011-2014, la Cnuced soulève une nette croissance des arrivées touristiques au niveau du continent. Elles sont passées de 24 millions à 56 millions de touristes sur les deux périodes. Cette dynamique se reflète nettement sur les recettes d’exportation du secteur. Ces dernières ont plus que triplé. La Cnuced évoque des recettes de 47 milliards de dollars contre 14 milliards de dollars auparavant, soit une hausse de 9%. Ces performances ont permis en effet de consolider la contribution du tourisme dans le Produit intérieur brut de l’Afrique. Aux dernières statistiques de la CNUCED, le secteur y participe à hauteur de 8,5%.

Maroc, unique destination à atteindre le cap de 10 millions de touristes

Par pays, le Maroc illustre bien la dynamique touristique observée sur le niveau continental. En 2015, le Royaume est le seul pays africain à recevoir plus de 10 millions de touristes internationaux. Cet engouement est en effet expliqué par la stabilité politique du pays, sa vision sectorielle proactive ainsi que ses multiples atouts pittoresques. Le Royaume figure parmi les principales destinations à avoir enregistré une moyenne d’arrivées significative sur la période 2011-2014. La Cnuced relève dans son rapport 9,8 millions d’arrivées pour le Maroc entre 2011 et 2014, presque au même piédestal que l’Egypte (9,9 millions d’arrivées). En revanche le Maroc devance légèrement l’Afrique du Sud (9,2 millions d’arrivées) et largement la Tunisie (6,8 millions d’arrivées). La Cnuced démontre par ailleurs dans son analyse que les quatre pays (Maroc, Egypte, Afrique du Sud et Tunisie) ont accueilli 64% de l’ensemble des arrivées de touristes internationaux en Afrique pendant la période 2011-2014, témoignant ainsi du degré élevé de concentration des arrivées.

Plus de 10 millions d’emplois à créer en 10 ans

En termes de perspective, la Cnuced partage ces prévisions pour les dix prochaines années. Se référant au rapport, le secteur du tourisme contribuerait au titre de la prochaine décennie à la création de 11,7 millions d’emplois en Afrique. L’employabilité de la femme dans le secteur sera de plus en plus renforcée puisqu’en Afrique plus de 30% des entreprises touristiques sont dirigées par des femmes  et 36% des ministres du tourisme du continent sont des femmes, ce qui représente le pourcentage le plus élevé au monde. Parmi les recommandations émises par la Cnuced, la diversification des activités touristiques à plus forte valeur ajoutée.

Ceci passe par la création de liens solides entre le tourisme, l’agriculture, l’infrastructure, l’écotourisme ainsi que les segments médical et culturel du marché touristique. Cette diversification garantirait une répartition plus large des revenus.

A cet égard, la Cnuced appelle les gouvernements africains à adopter des mesures visant à favoriser l’approvisionnement local. Les gouvernements devraient également encourager les entités locales à participer à la chaîne de valeur touristique et stimuler le développement de l’infrastructure.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *