Coca-Cola repart à l’offensive dans le monde en mariant Cola et café

Le lancement débutera par la France le 15 janvier 2006. Il est considéré par le groupe d’Atlanta comme aussi important que celui du Coca-Cola Light en 1988.  "Il crée une nouvelle catégorie de boissons pour les adultes" a déclaré à l’AFP Isabelle Hubsch, responsable de l’innovation pour Coca-Cola France, qui pilote depuis 18 mois cette création. Après la France, "Coca-Cola Blak" partira à la conquête du marché nord-américain en avril et en Espagne "avant l’été", selon la direction de Coca-Cola France, mais les objectifs de vente restent "confidentiels".
 Avec cette boisson énergisante présentée en bouteilles cerclées d’aluminium d’une couleur noire et opaque, le groupe vise les adultes actifs. C’est un produit semi-allégé: il contient 20 calories par 100 ml, moitié moins qu’un Coca-Cola classique.
 C’est la première fois que la multinationale américaine lance en avant-première un de ses produits en dehors du territoire américain, indique-t-on au siège de Coca-Cola France à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine).
 Le nouveau breuvage, mis en bouteilles à Belgano près de Saint-Jacques-de-Compostelle (Galice, ouest de l’Espagne), apparaît comme une nouvelle riposte au rival de toujours PepsiCo (NYSE: PEP – actualité) , qui avait lancé sur le même segment, en mars 2004 Pepsi X. Il s’agit d’une version "boisson énergisante" du Pespsi contenant beaucoup de caféine (19,6 mg pour 100 ml de boisson), soit pour les canettes (de 25 cl) l’équivalent de deux cafés noirs, puis une version du Pepsi Max parfumée au "cappuccino".
 L’enjeu de ce nouveau lancement pour Coca-Cola, par ailleurs numéro 3 mondial des eaux en bouteille derrière le Suisse Nestlé et le Français Danone, est d’autant plus important qu’il survient après l’échec du lancement de sa marque d’eau Dasani en Europe au printemps 2004.
 Dasani avait dû renoncer à se lancer à l’assaut de l’Europe continentale après le retrait de cette marque de Grande-Bretagne où, présentée comme de "la pure eau plate", elle arrivait en fait dans l’usine de Coca-Cola à Sidcup (sud-est de Londres) via les tuyaux de Thames Water, une compagnie britannique de distribution d’eau.
 Présent en France dans la circuit CHR (cafés-hôtels-restaurants) dès le 15 janvier, Coca Blak sera vendu, pour une bouteille de 33 cl, aux environs de 3,50 euros, soit le même prix qu’une bouteille de 50 cl de Coca-Cola classique.
 Dans la grande distribution, à partir du 15 février, le prix de vente pour le pack de 6 bouteilles de 25 cl sera de 3,20 euros. Aucun format de 1 ou 2 litres n’est prévu.
 En France, après dix années de forte croissance, marquées par la création de plus de 700 emplois, Coca Cola (NYSE: KO – actualité) a besoin d’un coup de fouet de ses ventes, son chiffre d’affaires (1,4 milliard d’euros) devant stagner en 2005 pour la deuxième année consécutive.
 Jeudi dernier, Coca-Cola Entreprise France, la divison embouteillage, a même annoncé à son Comité Central d’Entreprise (CCE) une réduction d’effectifs de 42 personnes (142 suppressions d’emplois compensée en partie par la création de 100 nouveaux) en 2006 et 2007, par rapport à l’effectif actuel de 2.332 salariés en CDI (contrats en durée indétermonée).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *