Coopération Maroc-Allemagne: Un programme d’appui pour le Conseil de la concurrence

Coopération Maroc-Allemagne: Un programme d’appui pour le Conseil  de la concurrence

L’expertise allemande accompagnera le Conseil de la concurrence dans ses premiers pas en tant que régulateur du marché. Un programme d’appui au Conseil a été lancé, jeudi dernier à Rabat, dans le cadre de la coopération entre les gouvernements marocain et allemand. Ce programme viendra essentiellement renforcer les compétences des ressources humaines du Conseil à travers des formations exposant l’expérience allemande dans le domaine.

Il faut dire que cette initiative intervient quelques mois après la promulgation de deux nouvelles lois sur la régulation concurrentielle au Maroc. Comme l’avait annoncé Abdelali Benamour, président du Conseil de la concurrence, début octobre dernier, ce nouveau cadre juridique confère au Conseil des pouvoirs effectifs, alors qu’il n’était auparavant qu’une instance consultative.

Il s’agira donc lors de ce programme d’étudier l’expérience allemande afin de se familiariser avec les nouvelles missions du Conseil.  «Nous avons déjà travaillé avec l’Allemagne dans le cadre du jumelage avec l’Union européenne à partir de 2007», a déclaré Benamour lors de la cérémonie de lancement du programme d’appui, soulignant que «cette fois-ci, à travers l’Agence allemande de coopération internationale (GIZ), le Conseil de la concurrence bénéficiera d’un programme d’appui visant l’amélioration des capacité de ses ressources humaines».

Le président du Conseil a également indiqué que les sessions de formation qui auront lieu au Maroc et à l’étranger seront axées autour des diverses procédures de saisine et d’enquête ainsi que des bases de l’élaboration d’un rapport sur la concurrencialité de l’économie nationale. «Nous avons surtout besoin d’étudier des cas pratiques de traitement de certaines décisions sur des pratiques anticoncurrentielles ou des concentrations, c’est pourquoi nous avons fait appel à l’expertise allemande», a-t-il noté.  Abdelali Benamour a, en outre, fait savoir que la première action d’appui devait démarrer vendredi avec une formation portant sur l’élaboration du manuel de procédures au profit de tous les rapporteurs du Conseil.

Egalement présent lors de la cérémonie de lancement, l’ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne à Rabat, Volkmar Wenzel salué la réforme législative dont a fait l’objet la régulation concurrentielle au Maroc, réitérant la volonté de son pays d’accompagner le Royaume durant cette période de transition. «Si nous pouvons contribuer à ce que ce Conseil tout jeune puisse marcher avec assurance parmi les institutions de l’Etat marocain, nous le ferons avec grand plaisir», a-t-il déclaré.

Il est à noter que les deux lois composant le nouveau cadre juridique du Conseil de la concurrence (loi 20-13 relative au Conseil de la concurrence et 104-12 relative à la liberté des prix et de la concurrence), ne sont toujours pas applicables. Le Conseil garde ainsi son statut d’instance consultative en attendant la publication d’un texte d’application, ce qui devrait se faire «incessamment» selon Abdelali Benamour, et la nomination des membres du Conseil.    
L’Agence allemande de coopération internationale  opère au Maroc depuis 1975.

Elle compte actuellement plus de 120 collaborateurs dans le Royaume et a réalisé un volume d’affaires de près de 100 millions d’euros au cours des dix dernières années.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *