Coopération : Pour l’opérationnalisation du compte du millénaire

Le Premier ministre Abbas El Fassi a présidé, mercredi à Rabat, la cérémonie de signature de deux accords entre le Maroc et le Millenium Challenge Corporation (MCC) pour l’opérationnalisation du compte du millénaire, signé en août denier entre le gouvernement marocain et le gouvernement des Etats-Unis d’Amérique.
Ces accords ont été signés par le ministre de l’Economie et des Finances, Salaheddine Mezouar, pour la partie marocaine, et par le président exécutif du MCC, John Danilovich, pour la partie américaine. Le premier accord d’implémentation (CIF) définit, pour une période transitoire allant jusqu’à juillet 2008, la ventilation du budget, les conditions et les instruments appropriés qui permettent de mobiliser les décaissements de fonds requis pour la mise en oeuvre du programme du Millenium Challenge Account (MCA).
Le deuxième accord a pour objectif d’instituer les mécanismes appropriés pour la prise en charge de l’aspect fiscal dans le cadre de ce projet et les méthodes adéquates pour réinjecter les charges fiscales dans le fonds du compact MCA-Maroc.
Dans une allocution prononcée à cette occasion, le Premier ministre a rappelé l’importance de l’accord de coopération financière signé par le Maroc avec le MCC, en août dernier sous la présidence de SM le Roi Mohammed VI, et portant sur un don de 697,5 millions de dollars, soit le montant le plus important jamais octroyé par le programme américain depuis sa création en 2004.
Cet appui traduit la qualité et l’intensité des relations entre les Etats-Unis d’Amérique et le Maroc et constitue une opportunité pour élargir le champ de la coopération entre les deux pays, a affirmé M. El Fassi.
Après avoir indiqué que le Royaume est «redevenu éligible» au financement du MCC au titre de l’année 2008, il a souligné que «le Maroc a pu être apprécié au niveau international, grâce à ses efforts en matière d’édification d’une société démocratique, moderne et solidaire, de modernisation de l’économie, d’amélioration de la compétitivité des entreprises et de réalisation d’une cohésion sociale». «Nous considérons l’éligibilité du Maroc au financement du MCC comme un témoignage sur l’importance et la pertinence des réformes multiples et diverses que le Maroc a connues ces dernières années, et cela nous conforte dans notre conviction et notre détermination à accélérer cette dynamique de réformes», a poursuivi le Premier ministre.
Pour sa part, M. Danilovich a souligné l’importance du partenariat entre le Maroc et les Etats-Unis, indiquant que ce partenariat traduit la richesse des relations bilatérales.
Après avoir salué les efforts déployés par le Royaume dans divers domaines, M. Danilovich a relevé que de par son volume, la qualité de l’accord signé entre les deux parties, revêt une grande
importance.
Les projets prévus dans le cadre de ce programme auront un impact positif sur la population, a-t-il assuré, ajoutant que le partenariat entre les deux pays est autant important pour le Maroc que pour les Etats-Unis d’Amérique.
Pour sa part, l’ambassadeur des Etats-Unis au Maroc, Thomas Riley, a relevé, dans une déclaration à la presse à l’issue de la cérémonie de signature, l’importance des projets qui ciblent les couches les plus défavorisées.
Le MCC est une institution gouvernementale des Etats-Unis d’Amérique chargée d’appuyer les politiques socio-économiques mises en oeuvre par les pays éligibles en vue de renforcer la croissance économique et de réduire la pauvreté.
Le Maroc est parmi les premiers pays choisis pour bénéficier du financement du MCC en tant que mécanisme de financement gouvernemental mis en place par les Etats-Unis lors du sommet de Monterrey (Mexique) en 2004.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *