Crédit du Maroc : Une bonne performance commerciale et opérationnelle en 2018

Crédit du Maroc : Une bonne performance commerciale et opérationnelle en 2018

Le coût du risque s’est nettement amélioré baissant ainsi de 26,9% par rapport à 2017. Une baisse qui résulte de la politique de gestion rigoureuse engagée par la banque et qui se base  autour de nouvelles règles prudentielles.

«C’est dans un contexte incertain et difficile que je vous annonce aujourd’hui des résultats solides et forts». C’est en ces termes que Baldoméro Valverde, président du directoire du Crédit du Maroc, donne un avant-goût des réalisations commerciales du groupe bancaire au titre de l’exercice 2018. Une solidité financière qui, selon M.Valverde, repose sur la baisse du risque et l’amélioration de toutes les activités de la banque.

En effet, Crédit du Maroc a réalisé durant 2018 une performance en ligne avec son plan stratégique. Ceci se caractérise par une hausse historique de son résultat net part du groupe et une amélioration notable du risque. Le résultat net part du groupe du Crédit du Maroc a atteint fin 2018 les 589,2 millions de dirhams, en hausse de 61,2 %. Cette progression revient en revanche à 39,3% tenant compte des éléments exceptionnels liés au nouveau projet du siège du Crédit du Maroc dont la maquette a été dévoilée à la presse en marge de la conférence d’annonce de résultat tenue mardi 19 février à Casablanca. Le résultat brut d’exploitation s’est pour sa part consolidé de 5,5% se situant ainsi autour de 1,05 milliard de dirhams. De même, le coût du risque s’est nettement amélioré baissant ainsi de 26,9% par rapport à 2017. Une baisse qui résulte de la politique de gestion rigoureuse engagée par la banque et qui se base  autour de nouvelles règles prudentielles. Le directoire du Crédit du Maroc déclare par ailleurs avoir renforcé sa politique de provisionnement. Ceci passe par l’augmentation de son taux de couverture global de 5,2 points pour s’établir à fin 2018 autour de 91,1%, soit l’un des meilleurs taux de la place bancaire. L’exercice 2018 du Crédit du Maroc a été également marqué par une hausse de 5,4 % du produit net bancaire consolidé qui s’est élevé dans ce sens à 2,3 milliards de dirhams. La marge nette d’intérêt affiche, pour sa part, une croissance de 4,2 % atteignant ainsi les 1,78 milliard de dirhams. Commentant cette performance, les membres du directoire du Crédit du Maroc évoquent la bonne tenue de l’activité commerciale et les efforts déployés en matière d’optimisation du coût de la ressource.

Pour rappel, le Crédit du Maroc a poursuivi durant 2018 son engagement dans le financement de l’économie marocaine. Les crédits à la clientèle se sont à cet effet appréciés de 4,8% pour atteindre les 41,01 milliards de dirhams. En parallèle, les créances en souffrance ont reculé de 12,6% pour atteindre au titre dudit exercice les 3,47 milliards de dirhams. S’agissant de l’épargne, le Crédit du Maroc indique avoir augmenté sa collecte globale de 5,2 % atteignant les 51,20 milliards de dirhams avec des ressources à vue en hausse de 4,8 % à fin 2018.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *