Des industries sous le poids de la hausse des prix à la production

Certains industriels, durant le mois de septembre dernier, ont eu à subir le poids des frais liés à la leur production. Il s’agit, notamment, des industriels de la chimie et de la métallurgie.
C’est ce que met en avant l’enquête sur les prix à la production industrielle, énergétique et minière ficelée par le Haut Commissariat au Plan, relative au mois de septembre en comparaison avec le mois d’août 2007.
Ainsi, les industries manufacturières affichent une hausse de 1,8%. il s’agit notamment, en fait, du bond enregistré par le secteur de l’industrie chimique, chiffré à 12,5%, mais aussi de l’augmentation de 5,3% dans le secteur métallurgique.
Il s’agit d’autre part, mais à moindre mesure, de la progression notée dans l’industrie alimentaire de 0,8%, de celle marquée par l’industrie du papier et du carton, et de 0,6% dans la branche relative au travail des métaux.
Par contre, le registre des industries manufacturières a de même été marqué par la baisse de 0,4% de l’indice des prix dans la branche du raffinage de pétrole.
D’autre part, le Haut Commissariat au Plan dénote une «baisse de 0,1% dans le secteur des industries extractives dues, en particulier, à la baisse de 0,1% dans la branche des autres industries extractives dont le bitume où la baisse de 0,6% a été enregistrée».
En outre, la troisième catégorie relative à la production et la distribution d’électricité et d’eau a affiché une stagnation pour ce qui est de son indice des prix. Dans ce sillage, l’indice en question est resté à 81,3 pour ce qui est de la production et distribution d’électricité, et à 176,2 s’agissant du captage, du traitement et de la distribution d’eau.
Rappelons qu’à l’issue du deuxième trimestre, l’indice des prix à la production dans les industries manufacturières était en hausse de 5% par rapport à une année auparavant.
«Cette évolution résulte notamment des améliorations de la production des industries textiles de 13,1%, des industries du cuir, des articles de voyages et des chaussures de 6,8% et des industries du bois de 15,4%», avait souligné le HCP  dans sa note d’infomation. Le département de Ahmed Lahlimi, Haut commissaire au plan, avait de même expliqué cette performance par l’augmentation des produits pétroliers.
En effet, pendant ladite période, la production du raffinage de pétrole s’est accrue de 14,8%. Les autres produits non métalliques ont enregistré une hausse de 6,5% dont le ciment (11,8%). Pour les machines et appareils électriques, ils ont progressé de 6,9%, tandis que l’industrie automobile a augmenté de 13,4%. Par contre, d’autres secteurs de la production n’ont pas connu la même tendance favorable.
 Il s’agit des industries de l’habillement et des fourrures, les produits de l’édition et de l’imprimerie et les instruments médicaux, de précision, d’optique et de l’horlogerie. Pour sa part, l’indice de la production minière a enregistré une hausse de 8,9 %. Et ce sous l’effet de l’augmentation de la production des minerais métalliques de 11,4% et de celle des produits divers des industries extractives de 8,7% dont les phosphates (3,1%). Et concernant l’indice de la production de l’énergie électrique, il a, lui aussi, enregistré une hausse de 3,9%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *