Des transferts en hausse

Le Maroc ne s’intéresse qu’à notre argent. Nombreux sont les Marocains Résidants à l’Etranger (RME) qui tiennent ce discours. Force est de constater que la réalité tend parfois à leur donner raison. Si ces idées sont sujettes à un grand débat, une chose reste néanmoins sure. L’argent transféré par les MRE au Maroc atteignent des proportions importantes. Les recettes provenant de la communauté marocaine installée à l’extérieur du pays a atteint à la fin avril 2002 près de 10 milliards de DH.
Elles ont fait l’objet d’une évolution de 46,5 % comparativement à la moyenne des recettes enregistrée durant les quatre premiers mois des années 1997 à 2001, selon la direction de la Statistique. Si l’on procède par ventilation, il s’avère que cette expansion est le résultat d’une croissance de 41,5 % des virements bancaires. Ils ont progressé de plus de 1,68 milliard de DH contre plus de 1,22 milliards de DH d’augmentation enregistrée par les recettes en billets de banque. Les mandats postaux font à leur tour partie du lot puisqu’ils ont enregistré une croissance de presque 20 %, l’équivalent de 207,8 millions de DH en termes de hausse.
La France demeure indéniablement la première source de recettes en devises. En 2001, l’enveloppe en origine de ce pays a avoisiné 15 milliards de DH dont l’essentiel provient des virements bancaires. L’Italie et les Pays-Bas sont classés deuxième et troisième avec respectivement un total de 5,86 milliards de DH et 3,48 milliards de DH. Les résidents Marocains dans ces deux contrées continuent à envoyer l’essentiel de leurs fonds via les billets de banques. Parmi les pays Arabes, les Emirats Arabes-Unis ont constitué au titre de l’année 2001 la première source de devises avec 628,4 millions de DH suivie de très près de l’Arabie saoudite qui en a procuré 628,2 millions. Elles ont été classées respectivement neuvième et dixième.
Les transferts sociaux constituent une autre source de devises. Ce compte a totalisé en 2001 plus de 4 milliards de DH. 2,41 milliards ont transité de la France dont 2,1 sous forme de pensions et allocations familiales, 37,8 MDH comme dons et secours et 276,6 MDH sous d’autres comptes. Les moyens de transfert diffèrent, mais quelle importance tant que les MRE continuent à envoyer des devises à la pelle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *