Don américain au microcrédit : Des unités mobiles pour aller au plus près des besoins

Don américain au microcrédit : Des unités mobiles pour aller au plus près des besoins

Pour la 2ème fois en l’espace de 24 heures, la lutte contre la précarité et pour l’égalité entre les genres a reçu des subsides du MCA-Maroc, le programme d’aide allouée par le Congrès américain au Royaume – 6 milliards de dirhams au total –  visant «un développement économique, social et environnemental durable, avec une attention distincte pour l’approche genre». Après le projet «Artisanat et Médina de Fès» qui a reçu, mardi, environ 50 millions de dirhams, ce sont les services financiers qui ont été dotés de plusieurs lignes de crédit, mercredi à Rabat, au cours d’une cérémonie présidée par le chef de gouvernement en présence de l’ambassadeur des Etats-Unis, Samuel Kaplan, et de Morad Abid, directeur général de l’Agence du partenariat pour le progrès, le maître d’œuvre de la coopération bilatérale instituée par MCA-Maroc, conformément à l’accord du 31 août prévoyant des actions de soutien à la lutte contre la pauvreté au profit de quelque 600.000 bénéficiaires.
Cinquième volet dans la hiérarchie du dispositif prévu – qui en comprend 6 – le projet «services financiers» qui est doté de 362,4 millions de dirhams a ainsi connu, mercredi, un tournant avec une série d’actions propres à promouvoir la micro-finance. Outre que 5 associations de microcrédit ont été pourvues de 50 guichets mobiles, «qui leur permettront de desservir les zones enclavées» et ainsi d’œuvrer à un meilleur accès aux prêts, 2 conventions de don ont été signées avec une vingtaine d’associations œuvrant dans le domaine. D’un montant total de 80 millions de dirhams, elles visent pour partie – 46,75 millions de dirhams – à asseoir «l’assistance technique relative à la transformation institutionnelle des associations» et pour partie, à institutionnaliser l’appui à l’innovation technologique en vue d’améliorer le rendement des agences, d’en élargir l’offre et d’en renforcer les capacités de décision.
Conçu pour soutenir la lutte contre la pauvreté, le programme MCA-Maroc qui tient compte des stratégies sectorielles nationales, a pour but de participer à la croissance économique à travers des projets comme l’arboriculture fruitière (2,8 milliards de dirhams), la pêche artisanale (1 milliard DH), l’artisanat et la médina de Fès (533,3 millions), l’alphabétisation fonctionnelle et la formation professionnelle (278,8 millions) et le soutien à l’entreprise (227 millions).
Autant l’importance des sommes engagées que la signification politique de cette aide libérée en dons ont été mises en exergue par le chef de gouvernement dans une brève allocution. S’adressant à l’ambassadeur Kaplan, Abdelilah Benkirane a tenu à remercier le peuple américain pour son soutien aux efforts déployés par le Maroc pour asseoir l’égalité des chances et combattre la précarité. «Je suis confiant dans la réussite du projet et reste convaincu qu’il atteindra ses objectifs économiques, sociaux et environnementaux», a-t-il affirmé. Répondant à cette adresse, l’ambassadeur Kaplan a, pour sa part, mis en évidence la qualité et la sécularité des relations bilatérales et dit sa conviction que les réformes marocaines vont dans le bon sens. Le peuple américain attache un grand intérêt à MCA-Maroc et mes fréquentes visites dans les régions du Royaume ont pour objectif de notamment me rendre compte des attentes des populations sur le plan du microcrédit, a-t-il déclaré. Il a précisé que le modèle des unités mobiles dont une livraison immédiate de 50 unités prélude à une autre de 100 qui aura lieu prochainement, est courant aux Etats-Unis où il sert de moyen à la propagation de la culture, aux dons de sang et à diverses ventes. Son principal avantage est d’aller vers ceux qui ne peuvent venir à vous, a-t-il précisé.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *