Drapor se met à la page

Société monopolistique de dragage des ports, Drapor figure sur la liste des entreprises privatisables. Besoin donc était de revoir ses activités dans la perspective de diversifier davantage ses produits, ses moyens de production et son image.
Une démarche tous azimuts donc entamée depuis les années 90 mais qui n’a pris sa vitesse de croisière que les deux dernières années, libéralisation oblige.
Spécialisé dans le dévasage d’entretien portuaire, Drapor s’est également positionnée sur les travaux de neufs de dragage, le déroctage et le nettoyage des plans d’eau. La démarche qualité n’a pas été en reste dans les changements qu’opère cette société. La certification ISO 9002 et la certification ISM Code, relative aux normes de sécurité, ont en été le résultat en 2002. une politique de respect des standards internationaux dont l’objectif est permettre un meilleur positionnement à l’international.
Drapor a établi dans cette perspective une série d’alliance avec des groupes internationaux de dragage. En plus de l’expansion de son marché, notamment en Mauritanie, elle a également initié la création de la Section Africaine du CEDA, organe central de l’Association mondiale de dragage (WODA). Drapor a également établi un plan de développement sur cinq ans. Un plan fondé sur trois axes de développement : la poursuite de la maîtrise du marché national de dragage, la consolidation de la position de la société sur le marché du sable au Maroc et le développement de ses activités à l’international.
La stratégie prônée par les responsables de Drapor est celle de la continuité. D’où le choix de la nouvelle signature «Nous ajoutons de l’avenir au présent». Une signature qui fait partie de la nouvelle identité visuelle dont le maître mot est la modernité.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *