EADS : lourdes pertes à cause de l’A380

EADS : lourdes pertes à cause de l’A380

Le géant européen de l’aéronautique et de la défense EADS a enregistré des pertes au 3e trimestre en raison des retards de l’A380, qui réduisent d’un tiers son résultat d’exploitation (Ebit) et le bénéfice net sur 9 mois, a annoncé mercredi la maison-mère d’Airbus. Le groupe a essuyé une perte nette de 195 millions d’euros, contre un bénéfice de 279 millions un an plus tôt. Sa perte d’opérationnelle avant intérêts taxes, amortissement des écarts d’acquisition et éléments exceptionnels (Ebit) est ressortie à 239 millions, contre un bénéfice de 559 millions un an plus tôt. Airbus a à lui seul subi une perte sur l’Ebit de 350 millions d’euros contre un bénéfice de 410 millions un an plus tôt. Sur 9 mois, son bénéfice opérationnel chute de 38% à 1,141 milliard. 
Sur 9 mois, le groupe a réalisé un Ebit de 1,399 milliard contre 2,099 milliards en 2005, «un recul imputable aux retards de l’A380 et à la dégradation du dollar américain face à l’euro», précise EADS dans un communiqué. Le chiffre d’affaires total a atteint 27,469 milliards d’euros sur 9 mois (+17%). «Les résultats d’EADS pour les neuf premiers mois de 2006 reflètent un niveau élevé de livraisons à travers le groupe ainsi qu’un aperçu des défis à venir», résume le groupe. «Les finances d’EADS restent solides grâce à la bonne performance des livraisons d’Airbus, des activités hélicoptères, défense et espace. Cependant l’effort engagé pour résoudre les problèmes de l’A380 pèse lourdement sur notre performance financière», ont déclaré les deux présidents exécutifs d’EADS, Thomas Enders et Louis Gallois, cités dans le communiqué. «Ces difficultés ainsi que la dégradation du dollar exigent des mesures draconiennes pour rester concurrentiel, par conséquent le programme Power 8 au sein d’Airbus et la rationalisation de la structure du groupe sont les priorités», réaffirment les dirigeants. Le communiqué confirme que l’objectif du plan est de "générer des économies annuelles durables d’au moins 2 milliards d’euros à partir de 2010" et de créer des économies de trésorerie cumulées d’environ 5 milliards d’euros d’ici à 2010. Au chapitre des développements, EADS indique que «le conseil d’administration devrait prendre dans les prochaines semaines une décision à l’égard de l’avenir des appareils de type A350 XWB», le long courrier destiné à concurrencer le 787 de Boeing.  «La certification type de l’A380 se déroule selon les délais prévus et devrait être obtenue avant la fin de l’année», dit aussi le groupe. L’autre point noir a été la filiale de maintenance EADS Sogerma Services avec une perte opérationnelle de 227 millions d’euros sur neuf mois, alors que les autres branches ont dégagé un résultat positif, notamment la défense (148 millions). Le résultat net du groupe recule à 848 millions d’euros contre 1,271 milliard, une évolution "qui reflète principalement l’évolution de l’Ebit du groupe".

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *