El Oualidia: Les ressources pastorales améliorées

El Oualidia: Les ressources pastorales améliorées

Trois projets ont été mis en place dans ce sens visant le développement des viandes rouges au niveau de la zone Oualidia. Inscrit dans le cadre du pilier II du Plan Maroc Vert, le dispositif engagé au niveau de cette zone a été réalisé en totalité. Un aboutissement qui implique l’ensemble des bénéficiaires dans une démarche proactive. «La réussite et la durabilité de ces aménagements pastoraux restent tributaires de l’introduction d’une gestion rationnelle appropriée des parcours aménagés par les bénéficiaires pour éviter le surpâturage avec l’instauration d’un système de rotation et de mise en repos de ces parcours», confie à ce propos la direction régionale de l’agriculture des Doukkala- Abda. Pour assurer la rationalisation de l’utilisation de ce pâturage, l’Office régional de mise en valeur agricole de Doukkala (ORMVAD) assurera un encadrement de proximité des éleveurs. De même, l’office maintiendra sa prospection pour identifier de nouveaux projets œuvrant dans la capacité d’encadrement des éleveurs.

Introduction de nouveaux systèmes de production et d’irrigation

En termes de production laitière, El Oualidia a reconverti son système actuel basé sur le pâturage en un système de stabilisation. Un procédé qui se base essentiellement sur la production de fourrages au niveau de l’exploitation. Ainsi, un centre de collecte de lait a été construit au moment où deux autres centres ont été équipés en matériel. L’ORMVAD a, par ailleurs, procédé à l’acquisition de deux ensileuses, à la création d’un circuit d’insémination artificielle ainsi qu’à l’établissement d’une situation environnementale de référence et la mise en place d’un observatoire de suivi de la qualité des sols et des eaux. De même, 144 hectares ont été équipés en système d’irrigation localisée. Une action qui, selon l’ORMVAD, rentre dans le cadre du fonds de développement agricole. Il en est de même pour l’utilisation des intrants sur les cultures maraîchères, l’ORMVAD a reconverti les systèmes d’irrigation gravitaire en système d’irrigation localisée au niveau des berges de la lagune et ce sur une superficie de 100 hectares.

Viande rouge : Amélioration des parcours de la zone amont

L’amélioration des ressources pastorales pour le développement des viandes rouges a offert une nouvelle alternative pour les éleveurs. Le but étant de mettre à leur disposition une ressource fourragère capable de réduire leur dépendance en matière d’alimentation de leurs cheptels. Ce projet vise, par ailleurs, la réduction des mouvements de transhumance vers la lagune en période d’été. «Les travaux d’aménagement pastoral des parcours sont achevés sur 200ha au profit de 152 éleveurs bénéficiaires dans la zone», explique à cet égard la direction régionale de l’agriculture. Et de préciser que «la production fourragère des 200ha aménagés en plus des espèces naturelles existantes permettent d’assurer l’alimentation du cheptel existant».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *