Énergie : Fusion de laboratoires de taille moyenne

Les groupes pharmaceutiques de taille moyenne ont lancé une vague inédite de fusions-acquisitions en Europe pour survivre en renforçant leurs portefeuilles de traitements en voie de développement, souvent anémiques. Depuis le mariage Sanofi-Aventis il y a deux ans, les poids lourds du secteur ont fait une pause dans leur mouvement de consolidation. Mais entre la fusion Bayer-Schering en Allemagne au printemps, les rapprochements Merck-Serono et Altana-Nycomed la semaine dernière, puis le rachat annoncé lundi de Schwarz Pharma par le belge UCB, les opérations se multiplient entre acteurs de plus petite taille. «La course est lancée. Face à une concurrence renforcée, le belge Solvay ou le danois Novo Nordisk ne devraient plus attendre très longtemps avant de se jeter à leur tour dans la mêlée», note Silke Stegemann, analyste à la banque LRP. Mis à part le fait qu’ils sont encore souvent sous contrôle familial, ces groupes ont tous un point commun: ils réalisent un chiffre d’affaires de moins de 5 milliards d’euros dans les traitements sous brevet. «Nous avons tous un problème de taille critique», relevait la semaine dernière, dans une interview au Financial Times, le patron du suisse Serono, Ernesto Bertarelli. Les laboratoires doivent en effet lutter avec des concurrents beaucoup plus puissants pour débaucher les chercheurs les plus talentueux, racheter au prix fort les molécules développées par les petits groupes de biotechnologie et assumer des coûts de marketing en pleine explosion.
Le tout, alors que la pression des génériques grandit, encouragée par les gouvernements un peu partout en Europe, soucieux de maîtriser le dérapage des dépenses de santé. Mais le défi principal est ailleurs. Ces laboratoires n’ont plus les moyens suffisants pour enrichir leur portefeuille de produits en voie de développement, le "pipeline" dans le jargon du secteur, et assurer à long terme leur survie.

Morgan Hamon  (AFP)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *