Energie solaire à concentration: La Banque mondiale lance son programme Mena du Maroc

Energie solaire à concentration: La Banque mondiale lance son programme Mena du Maroc

C’est de Ouarzazate qu’a été officiellement lancé le programme «Savoir et innovation pour l’énergie solaire à concentration au Moyen-Orient et Afrique du Nord» (Mena CSP KIP). 

Ainsi, une centaine de représentants du secteur de l’énergie en provenance de 7 pays de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (Mena) ont découvert, le 7 mars, les détails de ce programme visant à aider les pouvoirs publics à étudier le potentiel du solaire à concentration (CSP) comme source d’énergie durable pour répondre à la demande croissante en énergie de la région. Le lancement de ce programme a été annoncé par la Banque mondiale et le Fonds pour les technologies propres et ce dans le cadre d’un atelier de travail consacré aux marchés, à la valeur pour le système énergétique et au financement du solaire à concentration.

«Lors de ce premier évènement, nous avons discuté de l’état du marché du solaire CSP et des implications pour les projets à venir. Nous avons échangé également sur les nouvelles technologies de stockage thermique qui font du solaire CSP une technologie modulable, capable de fournir de l’électricité 24h/24h au réseau», déclare dans ce sens Jonathan E. Sinton, spécialiste Energie Senior au sein de la Banque mondiale.

Notons que le programme a été lancé au Maroc pour bénéficier de l’expérience que le pays a tirée de son programme national ambitieux en faveur de l’énergie solaire CSP. Ce dispositif vise, entre autres, à favoriser les décisions d’investissements dans le solaire CSP en région Mena du fait qu’elle bénéficie de l’une des meilleures ressources solaires au monde.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *