Enquête mensuelle de conjoncture de Bank Al-Maghrib: Ralentissement de la production industrielle en août

Enquête mensuelle de conjoncture de Bank Al-Maghrib: Ralentissement de la production industrielle en août

L’activité industrielle a connu globalement une baisse de 3% durant le mois dernier. C’est ce qui ressort de l’enquête mensuelle de conjoncture relative au mois d’août 2016. La production a donc accusé un recul. Le taux d’utilisation des capacités de production (TUC) serait revenu à 60% contre 63% le mois précédent, indique Bank Al-Maghrib.

Une diminution des ventes a été enregistrée aussi bien au niveau du marché local qu’étranger. Quant au carnet de commandes, il serait resté à un niveau inférieur à la normale. D’après la même source, le repli de la production dans le secteur industriel recouvre une baisse dans la «chimie et parachimie», une hausse dans l’«agroalimentaire» et une stagnation dans le «textile et cuir» ainsi que dans la «mécanique et métallurgie».

La branche de l’agroalimentaire a été épargnée par une baisse des ventes, contrairement à l’ensemble des branches. Sa production et ses ventes auraient connu une hausse et le TUC se serait accru de 70 à 74% d’un mois à l’autre, relève l’enquête. Hormis l’agroalimentaire, le secteur industriel a globalement été touché par un repli des ventes. En effet, la «mécanique et métallurgie» a connu une baisse dans les sous-branches «métallurgie» et «industrie automobile» et une hausse dans le «travail des métaux».

Pour ce qui est des commandes, elles auraient augmenté dans l’«agroalimentaire» et dans le «textile et cuir», stagné dans la «chimie et parachimie» et baissé dans la «mécanique et métallurgie». La hausse au niveau de cette dernière branche recouvre une diminution dans la «métallurgie» et dans l’«industrie automobile» parallèlement à la hausse dans le «travail des métaux».

De plus, durant le mois d’août, le niveau des carnets de commandes a été inférieur à la normale dans l’ensemble des branches d’activité à l’exception de l’ «agroalimentaire» où il serait à un niveau normal, souligne la banque centrale.

En vue d’anticiper les fluctuations à venir du marché liées à la production industrielle, Bank Al-Maghrib a constaté que les industriels s’attendent globalement à une hausse de la production et des ventes aussi bien sur le marché local qu’étranger, pour les trois prochains mois. Il est toutefois à signaler que, globalement, près d’un tiers des industriels indiquent ne pas avoir de visibilité quant à l’évolution future de la production et des ventes.

Raniya El Meknassi

(Journaliste stagiaire)

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *