Enron pourrait avoir moins d’actifs que prévu

Enron, le groupe de courtage en énergie américain en faillite, a indiqué qu’il pourrait devoir passer jusqu’à 24 milliards de dollars d’actifs en charge en raison de leur valeur moindre que prévue ainsi que de la dévalorisation d’opérations financières qui en dépendent.
Dans un document déposé lundi devant la Commission des opérations en bourse (SEC) américaine, Enron indique que si un état de sa comptabilité était dressé à la date d’aujourd’hui, « un passage significatif d’actifs en charge du bilan serait nécessaire, que la direction actuelle du groupe estime à 14 milliards de dollars ». Plus loin, les responsables d’Enron indiquent que des ajustements comptables provenant de la dépréciation d’opérations financières assises sur ces actifs et consécutifs au placement du groupe sous la protection de la loi sur les faillites (Chapitre 11) début décembre devraient être de l’ordre de 8 à 10 milliards de dollars. Dans le document déposé auprès de la SEC, Enron ajoute qu’il n’est pas en mesure de présenter un état de ses comptes arrêté au 31 décembre 2001 et que l’état de son bilan qu’il avait communiqué dans un précédent document déposé auprès de la SEC le 19 novembre ne peut plus être considéré comme fiable.
Enron, qui s’était hissé parmi les dix premières entreprises américaines, a sombré en quelques semaines à l’automne dernier, après avoir dévoilé d’importantes manipulations financières Jeff McMahon, le numéro deux du groupe qui en assurait de facto la direction après la démission de son P-DG et fondateur Kenneth Lay avait annoncé vendredi dernier sa démission avec effet au 1er juin, après seulement quatre mois en exercice. Il aidait depuis janvier le P-DG par intérim Stephen Cooper à tenter de reconstruire le groupe autour de ses pipelines et de la production d’énergie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *