Événement : Afem : deux candidates en compétition

Événement : Afem : deux candidates en compétition

Deux candidates sont en lice pour devenir la patronne des patronnes. Au bout de deux mandats de trois ans, Saloua Karkri Belkeziz devrait céder le mercredi 28 juin sa place à la tête de l’Association des femmes chefs d’entreprises au Maroc (Afem). Les élections de cette association sont donc programmées à deux journées des élections prévues à la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) où Moulay Hafid El-Alamy est le seul candidat pour succéder à Hassan Chami. Pour le poste de Mme Karkri Belkeziz, ce sont deux femmes connues dans les milieux des affaires qui ont postulé. Il s’agit de Bouthayna Iraqui Houssaïni, vice-présidente du Conseil d’administration et chargée des relations internationales de l’Afem et de Khadija Doukkali, présidente de la Fédération des industries de la mer (FIM). À deux semaines de la date des élections, ces deux candidates veulent ratisser large. Chacune dans son domaine. Créée le 28 septembre 2000, l’Afem se veut l’équivalent au féminin de la CGEM. Bouthayna Iraqui Houssaïni, Docteur en pharmacie à Paris XI Université de Chatenay- Malabry, en 1983, est parmi les chevilles ouvrières de l’Afem. Ceux qui la connaissent soulignent son habileté dans les affaires, son sens élevé de la communication et sa finesse dans le relationnel. C’est que cette jeune mère de trois enfants travaille dans un secteur particulier. En 1989, Mme Houssaïni a créé Locamed, une société spécialisée dans la distribution de matériel médical et orthopédique qui emploie actuellement 43 personnes et compte trois points de ventes (Rabat, Casablanca et Marrakech). Pour sa part, Khadija Doukkali est à la tête de la Société de pêche hauturière et de valorisation des produits de la mer, PEVAP. Cette businesswoman est une professionnelle dans le secteur de la pêche. 
Pour ces élections, le compte à rebours a commencé et chacune des deux concurrentes affûte déjà ses arguments. 


 Afem : 271 membres


L’Association des femmes chefs d’entreprises au Maroc (Afem) est gérée par un Conseil d’administration, un bureau qui se réunit annuellement lors d’une assemblée générale ordinaire. Dès le début de l’année et jusqu’à mars denier, ce sont 22 nouveaux membres qui ont rejoint cette association. Aujourd’hui, l’Afem compte 271 membres.  Elle est constituée de cinq commissions de travail réparties ainsi : promotion de l’entrepreunariat féminin, relations internationales, communication externe et interne, formation et emploi et la commission des études et statistiques.


Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *