Fabius : «Nos relations sont plus solides que jamais»

Fabius : «Nos relations sont plus solides que jamais»

Les relations économiques entre le Maroc et la France n’ont pas souffert de l’année de brouille diplomatique entre les deux pays. C’est du moins ce qu’a assuré Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, à l’issue de sa rencontre avec le ministre des affaires étrangères français, Laurent Fabius hier, mardi, à Rabat.

«Les relations entre le Maroc et la France sont aujourd’hui très intéressantes, malgré le nuage qu’elles ont vu passer, le volet économique a su garder le souffle», a déclaré Moulay Hafid Elalamy, assurant que le gouvernement marocain a continué d’accompagner les investisseurs français au Maroc lors des douze derniers mois.

«Le Maroc et la France ont continué de travailler ensemble pour préserver les intérêts des opérateurs économiques de part et d’autre».
Laurent Fabius est rentré à Paris hier après-midi, après une visite qu’il a qualifiée de «très satisfaisante» au Maroc. Assurant qu’il a été accueilli de la manière «la plus chaleureuse».

Le chef de la diplomatie française a affirmé que les relations franco-marocaines étaient «plus solides que jamais». «La France et le Maroc travaillent déjà ensemble sur le plan économique, mais nous avons décidé d’aller plus loin», a-t-il déclaré, commentant sa rencontre avec le ministre de l’industrie. «L’économie marocaine est en plein développement, et la France peut proposer des technologies très avancées. Nous avons donc identifié les secteurs où nous renforcerons notre coopération, qu’il s’agisse d’investissement français au Maroc ou marocains en France», a-t-il souligné.  

Si les officiels des deux pays ont assuré que la coopération économique entre le Maroc et l’Hexagone avait été maintenue malgré la brouille diplomatique, il semble néanmoins certain qu’elle a encore de beaux jours devant elle. «Nous avons mis en place une feuille de route pour les prochains mois», a indiqué Moulay Hafid Elalamy, «Elle est assez serrée pour que tout le monde se retrousse les manches avec comme perspective la création de valeur pour les opérateurs aussi bien marocains que français». Les visites entre les responsables des deux pays devraient, elles aussi, s’intensifier. Laurent Fabius a, en effet, annoncé qu’une série de visites de ministres français au Maroc était prévue dans les semaines à venir, à commencer par celle, très prochaine, de Michel Sapin, ministre des finances et des comptes publics.

En plus de Moulay Hafid Elalamy, Laurent Fabius a rencontré hier matin Mohamed Boussaid, ministre de l’économie et des finances. Le trésorier du Royaume a, à cette occasion, rappelé que la France était le premier partenaire du Maroc au niveau des échanges commerciaux, des arrivées touristiques et des investissements directs. «Le Maroc travaille sur la diversification de ses partenaires, mais aussi sur le renforcement de ses relations avec ses partenaires historiques», a-t-il indiqué. Il est à noter que, lors de sa visite au Maroc, Laurent Fabius était accompagné d’une importante délégation composée de députés de l’Assemblée nationale et de chefs d’entreprises.

La France devrait, par ailleurs, accompagner le Maroc dans sa dynamique d’investissement sur le continent africain. «Nous avons confirmé ce choix d’aller ensemble vers l’Afrique subsaharienne. Le Maroc a d’excellentes relations avec l’Afrique, la France aussi», a affirmé le ministre français des affaires étrangères. «Dans une action de complémentarité, nous allons travailler dans ce qui sera profitable aux pays d’Afrique, au Maroc et à la France», a-t-il ajouté.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *