Fès-Boulemane veut développer son tourisme

Fès-Boulemane veut développer son tourisme

Faire de la région de Fès-Boulemane un modèle de réussite pour le Programme de développement régional touristique (PDRT) est le souci du Comité de suivi du PDRT de Fès qui a tenu une réunion le mercredi 8 octobre. Dans son intervention lors de cette réunion, Mohamed Boussaïd, ministre du  Tourisme et de l’Artisanat, a affirmé que la région de Fès-Boulemane doit être une locomotive de développement touristique visant à renouer avec le secteur touristique. M. Boussaid a ajouté que cette région ne dispose pas de station balnéaire, mais dispose d’une richesse culturelle qui fait de la ville de Fès la capitale spirituelle du Royaume. Le ministère de Tourisme ambitionne, à travers ce PDRT, de donner un niveau souffle au secteur touristique et faire en sorte que chaque région joue un rôle important pour développer ses propres produits touristiques. L’objectif de la réunion de ce Comité de suivi du (PDRT) de Fès est de faire le point sur l’état d’avancement des projets lancés dans cette région. Ces projets visent le repositionnement de la ville de Fès comme une destination à part entière de séjour et de city break et faire de la Médina de cette ville une ressource phare. Le PDRT de Fès-Boulemane avait signé un contrat-programme, en date du 25 novembre 2005, entre le Premier ministre, le président du Conseil de la région, le président du Conseil de la ville, le président du Conseil Préfectoral et le président du Conseil régional du tourisme. Quant aux actions prévues dans le cadre du PDRT de Fès-Boulemane, elles ont été réparties sur plusieurs axes. D’abord, un axe de produit; ainsi, plusieurs chantiers ont été lancés par rapport à l’offre en hébergement à travers l’aménagement de deux projets : Oued Fès (171 ha. 2400 lits) et Ouislane (62 ha; 2140 lits) ainsi que le développement de capacité en médina (augmenter la capacité d’hébergement à 600 lits). Le deuxième chantier concerne l’offre animation qui s’intéresse aux équipements à travers la reconversion de quatre  foundouks et et l’offre événementielle. Le troisième chantier lié à l’offre «Médina» vise, pour sa part, la réhabilitation de quartiers pilotes. Le quatrième et dernier axe concerne l’offre en produits complémentaires. Il est lié à la mise en valeur des richesses de l’arrière-pays en vue d’enrichir le produit Fès (thermalisme, nature, écotourisme…). D’autres chantiers sont prévus dans le cadre du PDRT de Fès-Boulemane, notamment un axe promotion d’un budget de 413 MDhs sur 10 ans (2005-2015). Il vise le soutien et la promotion de la destination  Fès dans les principaux marchés émetteurs. Quant à l’axe du transport aérien, il a connu une augmentation du nombre de sièges, pour passer de 132.000 sièges en 2004 à 543 000 sièges à l’horizon 2015, et ceci par la mise en place de lignes aériennes nouvelles dans les marchés émetteurs  prioritaires et la Densification des lignes directes existantes. L’axe de formation a lui aussi connu des améliorations à travers la conception de nouveaux modules de formation spécifiques à Fès. Par ailleurs, l’axe organisation institutionnelle a connu le renforcement des moyens financiers des outils d’exécution et du suivi du PDRT.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *