Finance participative : Des solutions d’épargne et de financement adaptées aux besoins des ménages

Finance participative : Des solutions d’épargne et de financement adaptées aux besoins des ménages

3ème édition du Meeting sur l’information financière à Casablanca

Les débats autour de la finance participative se poursuivent. L’importance de celle-ci a été mise en exergue par le ministre de l’économie et des finances, Mohamed Boussaid, lors de la 3ème édition du Meeting sur l’information financière qui s’est tenue jeudi à Casablanca. Elle  permet de développer de nouveaux produits et instruments financiers ainsi que de dynamiser la demande comme l’a indiqué le ministre. «La finance participative étoffera l’offre de financement existante et dynamisera la demande pour permettre à de nouveaux besoins de trouver des offres adaptées». Toutefois, ce dernier a fait remarquer  qu’il s’agit d’un chantier «lourd»  qui a nécessité des années de maturation et de réflexion pour la mise en place du cadre réglementaire.   Le ministre a estimé que la finance participative devrait offrir des solutions d’épargne et de financement adaptées aux besoins spécifiques des ménages et des petites et moyennes entreprises. Il a également indiqué que  l’introduction de la finance participative dans le système bancaire marocain est une consécration de la volonté du Royaume de faire du Maroc un hub financier régional et continental.

Par ailleurs,  M. Boussaid a appelé à multiplier les efforts pour favoriser l’émergence d’une finance verte sur le plan régional et continental. «Le contexte mondial actuel est marqué par un engagement planétaire pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre surtout après le succès éclatant de la 22ème Conférence des parties à la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP22), tenue en novembre dernier à Marrakech», a-t-il déclaré.

Organisée par Maroclear, la Bourse de Casablanca et Finance News Hebdo sous le thème «Instruments financiers alternatifs : finance verte et finance participative, leviers de croissance pour le Maroc»,  près de  300 personnes (opérateurs, régulateurs, professionnels et experts) ont participé à cette rencontre.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *