Fiscalité : Un statut particulier pour les pharmaciens

Consacrée à l’examen de l’impact des nouvelles dispositions fiscales sur  l’économie de l’officine, une rencontre organisée vendredi à Rabat sur "L’officine face aux nouvelles dispositions fiscales 2005" a été l’occasion pour les  participants d’examiner le passage de l’officine à la fiscalité de droit  commun et les moyens d’optimiser les revenus des pharmaciens à la lumière des  diverses contraintes et préoccupations liées aux dispositions législatives  relatives au code de la pharmacie.
Les différents intervenants ont évoqué la situation actuelle du secteur de  la pharmacie,  des attentes du citoyen en terme de santé, soulignant la  nécessité de créer un groupement d’intérêt pour relever Les défis de la  mondialisation et de l’évolution des services pharmaceutiques. Les interventions ont passé en revue les nouvelles dispositions fiscales  découlant de l’abrogation de l’article 27 de la loi 17-89 relative à l’IGR,  dont l’adoption de la facturation ou des tickets de caisse pour les ventes  réalisées par les officines, la justification par des documents probant des  pertes relatives au coulage et périmés, et l’établissement d’un inventaire  physique des marchandises détenues au 31 décembre de chaque année.
Selon les nouvelles dispositions, les pharmaciens, ayant réalisé en 2004 un  chiffre d’affaires supérieur ou égal à deux millions de dirhams, sont  assujettis à la TVA et doivent fournir à leur comptable le montant des recettes  effectives, arrêtées d’après factures de vente ou tickets de caisse et  réalisées au cours de chaque trimestre, ainsi que les factures d’achat de  parapharmacie avec les modalités et référence de paiement. Ils sont également appelé à tenir un livre-journal et un livre d’inventaire  de toutes les opérations affectant le patrimoine de l’entreprise. Cette rencontre a été également l’occasion de passer en revue l’évolution de  la réglementation de la pharmacie de 1960 à 2004 et d’évaluer les réalisations  du secteur durant cette période.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *