Fonds Innov Invest : Nouveau délai pour les soumissionnaires

Fonds Innov Invest : Nouveau délai pour les soumissionnaires

La Caisse centrale de garantie finalise le démarrage de son projet pour les start-up

Les services concernés auront pour mission la structuration et la gestion de fonds d’investissement public-privé en faveur des start-up et entreprises marocaines.

La Caisse centrale de garantie (CCG) vient de prolonger l’échéance pour l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) du projet Innov Invest. En effet, le retrait et le dépôt des dossiers relatifs au financement des start-up et des entreprises innovantes ont été repoussés au 24 février prochain. Cet appel à manifestation d’intérêt avait été lancé afin de sélectionner les sociétés de gestion des fonds publics-privés d’amorçage des start-up innovantes. Une étape qui sera suivie de la labellisation des acteurs de l’écosystème sur la base des cahiers des charges validés par le comité de sélection. Ensuite, il sera procédé à la conclusion de conventions ou structuration avec ces derniers pour les autres composantes du projet. Ce fonds a pour finalité de renforcer l’offre de financement en Equity (fonds propres) visant les start-up marocaines. Les services concernés auront pour mission la structuration et la gestion de fonds d’investissement public-privé en faveur des start-up et entreprises marocaines.

Pour ce faire, le gouvernement marocain a mis en place cet instrument afin d’encourager les entreprises innovantes à fort potentiel de développement. Destinée au financement de l’amorçage et de l’innovation, cette initiative est retenue dans le cadre de la stratégie de la CCG pour la période 2013-2016. Par ailleurs, le projet est le résultat d’un prêt sollicité par le gouvernement marocain auprès de la Banque mondiale. Il a été indiqué au cours de la cérémonie de lancement du projet en juillet dernier que la première dotation a atteint la somme de 500 millions de dirhams.   

En sa qualité de gestionnaire du projet, la CCG procédera à une sélection en deux étapes. La première fera l’objet d’une présélection de sociétés de gestion où les principaux critères sont la qualité de l’équipe de la société de gestion, ainsi que ses références et sa stratégie d’investissement. Dans la seconde étape, le choix portera sur la capacité des sociétés présélectionnées à lever des fonds auprès des investisseurs locaux ou étrangers. Cet instrument de financement est en mesure d’appuyer les entreprises à chaque étape de leur développement. Lors de son lancement, le fonds a été présenté d’abord comme un outil venant combler le vide dans la chaîne de financement des premiers stades de création des start-up et des projets innovants. Ensuite, le fonds en question a été mis en avant comme un mécanisme capable de parer aux difficultés d’accès aux sources de financement. Un problème qui se pose avec acuité, raison pour laquelle le fonds Innov Invest intègre les besoins de l’innovation de l’étape de pré-amorçage, à la création-démarrage jusqu’à la croissance. Les porteurs de projets et les différents acteurs de cet écosystème pourront bénéficier du financement au moyen de subventions, prêt d’honneur, et d’instruments d’Equity. Le financement est également sous forme de dette intelligente moyennant des avances remboursables et des prêts participatifs pour accompagner la création et le développement de ces entreprises.

Leila Ouchagour

(Journaliste stagiaire)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *