France Télécom contrôle Jordan Telecom

Le gouvernement jordanien a donné son accord à la vente de 41,5% dans Jordan Telecom à des investisseurs arabes et à France Télécom pour un montant de plus de 500 millions de dinars (705,4 millions de dollars), apprend-on de sources officielles. France Télécom, qui détient déjà 40% de Jordan Telecom, seul opérateur de téléphonie fixe en Jordanie, en deviendra l’actionnaire majoritaire en acquérant une participation supplémentaire de 11%, a-t-on précisé de mêmes sources. L’opérateur français paiera 5,5 dinars par action, ce qui représente environ 200 millions de dollars. Le gouvernement jordanien s’est engagé à utiliser les fonds pour contribuer à rembourser la dette due à l’Etat français avec un rabais de 38%. Les investisseurs arabes verseront cinq dinars par action.
Le gouvernement jordanien a accepté la cession de deux participations de 10% à Gulf Finance House, basée au Bahreïn, et au Fonds d’investissement koweïtien Nour et d’une part de 5% à un fonds de pension public. Une participation de 3% sera réservée aux retraités de l’armée et des services de renseignements dans le cadre d’un programme d’actions à prix préférentiels afin de mieux répartir les bénéfices de la privatisation.
La participation restante de 2,5% sera proposée à des actionnaires locaux à la Bourse d’Amman dont Jordan Telecom est la troisième capitalisation avec plus de 1,1 milliard de dinars. Mohammad Abou Hamour, chef de la Commission exécutive des privatisations de Jordanie, précise que l’Etat compte lever au moins un milliard de dollars avec les recettes de l’opération ainsi que d’autres cessions d’actifs publics qui doivent être conclues cette année. L’assentiment apporté par le gouvernement à la vente lors d’un Conseil des ministres mardi soir met un terme à des mois de polémiques sur le prix que France Télécom était disposée à payer pour la participation de 11%, selon des sources officielles.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *