Green Finance : Les émissions durables atteignent 4 MMDH au Maroc

Green Finance : Les émissions durables atteignent 4 MMDH au Maroc

Nezha Hayat confirme l’appétit du marché pour les émissions portant un label durableUn total de 5 émissions durables ont été réalisées sur le marché marocain, totalisant un montant global de près de 4 milliards de dirhams, a annoncé, jeudi à Casablanca, la présidente de l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC), Nezha Hayat. S’exprimant lors d’une conférence- débat organisée par la Chambre de commerce britannique pour le Maroc sous le thème «Green Finance: où en est le financement de la croissance verte au Maroc?», Mme Hayat a confirmé l’appétit du marché pour les émissions portant un label durable, se félicitant des innovations en termes d’émetteurs, de projets éligibles, d’affectation des fonds, de devises d’émission et de catégories d’instruments.Elle a également mis en avant la reconnaissance internationale de l’approche marocaine en matière de green Finance, eu égard à l’alignement des règles avec les standards internationaux, notant la participation active de l’AMMC dans des groupes de travail internationaux dédiés à la finance verte, notamment en sa qualité de membre et co-président du Sustainable Banking Network. Concernant l’engagement du secteur financier au Royaume en faveur du développement durable, elle a jeté la lumière sur la mise en place des feuilles de route par les acteurs du secteur ayant pour objectif d’aligner l’industrie financière sur le développement durable et de favoriser l’émergence de la finance durable en Afrique.L’approche de régulation de l’AMMC, a-t-elle précisé, est basée sur la proactivité et flexibilité, l’équilibre et consensus et l’intégration et progressivité, faisant observer que, dans le cadre de ses actions normatives, l’Autorité a élaboré en 2016 le premier guide en Afrique sur les Green Bonds, qui a accompagné la première émission de ces instruments sur le marché ainsi qu’un autre guide sur la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) et le reporting ESG qui incite les émetteurs à adopter la démarche RSE et le reporting ESG.Pour sa part, le président du directoire du Groupe Al Omrane, Badre Kanouni, a réitéré l’engagement du groupe pour le développement durable et la RSE matérialisé par une nouvelle organisation et des ressources dédiées, notant l’intérêt porté à la conformité réglementaire et l’efficacité énergétique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *