Haut-commissariat au plan : L Indice de confiance des ménages se rétracte de 10,2%

Haut-commissariat au plan : L Indice de confiance des ménages  se rétracte de 10,2%

Les ménages sont de moins en moins confiants. En effet, plusieurs facteurs ont fait que les ménages s’inquiètent pour leur avenir. Ainsi, au cours du troisième trimestre de 2012, l’Indice de confiance des ménages (ICM), calculé par le Haut- Commissariat au Plan (HCP), a continué sur sa tendance baissière entamée depuis le quatrième trimestre de 2011, enregistrant la quatrième baisse consécutive. Il est passé de 86,5 points au 3ème trimestre de 2011 à 80,7 points au 2ème trimestre 2012 et à 77,6 points au cours du 3ème trimestre 2012, marquant ainsi une baisse de 8,9 points, soit un recul de 10,2% depuis un an et de 3,1 points depuis un trimestre.
Aussi, cette évolution de l’ICM est le résultat d’une baisse quasi généralisée de ses différentes composantes. En effet, les ménages s’attendent à une détérioration du niveau de vie au Maroc. Au cours du troisième trimestre de 2012,  l’opinion des ménages sur l’évolution du niveau de vie au Maroc se détériore et ce, aussi bien par rapport au trimestre précédent que par rapport au même trimestre de 2011. Le solde relatif à l’évolution passée du niveau de vie s’est dégradé de 6,1 points par rapport au trimestre précédent et de 14,5 points par rapport au troisième trimestre de 2011.
Pour ce qui est de l’évolution future du niveau de vie, les baisses sont de 12,2 points depuis un trimestre et de 15,1 points depuis un an. Dans le même sillage pessimiste, près de 7 ménages sur 10 anticipent une hausse du nombre de chômeurs pour les 12 mois à venir. Avec 12,6% qui anticipent plutôt une baisse, le solde de cet indicateur s’établit ainsi à un niveau négatif de -56,7 points, soit une détérioration de 8,1 points par rapport à son niveau un trimestre auparavant et de 15,7 points par rapport au même trimestre de 2011.
Concernant l’achat de biens durables, le moment reste inopportun pour la majorité des ménages. Aussi, plus de la moitié des ménages marocains, soit 52,7%, considèrent, au troisième trimestre de 2012, que le moment n’est pas opportun pour faire des achats de biens durables alors que 23,2% pensent le contraire. Le solde relatif à cet indicateur s’établit ainsi à -29,5 points, en hausse de 7,9 points par rapport au trimestre précédent et de 6,9  points  par rapport à la même période de 2011. Parallèlement, l’opinion des ménages sur leur situation financière propre se dégrade (voir encadré).
En plus des sept indicateurs composant l’ICM, l’enquête du HCP met également en avant les perceptions des ménages relatives à d’autres aspects, notamment l’évolution des prix et la capacité des ménages à épargner. Elle relève que la majorité anticipe une hausse des prix des produits alimentaires et un certain pessimisme quant à la capacité d’épargne.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *