Hauteurs de la mer, dégâts considérables dans les ports

Hauteurs de la mer, dégâts considérables dans les ports

Ce n’est pas fini! La liste des dégâts causés par les inhabituelles hauteurs de la mer, enregistrées sur les côtes atlantiques du Royaume, continue à s’allonger. Le constat nous vient cette fois-ci de l’Agence nationale des ports (ANP). En effet, l’Agence fait état de nombreux incidents dans plusieurs ports tant au niveau des infrastructures de protection qu’au niveau de l’exploitation portuaire. Ainsi, les fortes tempêtes océanographiques constatées au large de l’Atlantique, ont été dévastatrices, comme on peut lire dans un communiqué de l’ANP.

En effet, les côtes marocaines situées sur cette façade maritime ont enregistré, lundi soir, des houles exceptionnelles dépassant par endroit les houles-projets pour lesquelles les infrastructures portuaires ont été dimensionnées, ce qui a causé la consignation de tous les ports situés sur la façade atlantique à l’exception du port de Dakhla.

De ce fait, plusieurs ports ont enregistré des incidents tant au niveau des infrastructures de protection qu’au niveau de l’exploitation portuaire dont le plus significatif est le port de Mohammedia. L’ANP relève que ce dernier a enregistré de très fortes houles avec des pics de hauteur de vagues dépassant les 13 mètres, ce qui a engendré le basculement d’une section d’environ 45 mètres du mur de garde de la digue principale. Toutefois, l’Agence se veut rassurante. En effet, selon le communiqué de presse, cette situation ne compromet pas le fonctionnement et l’exploitation du port.

Même son de cloche du côté du port de Safi qui a connu l’échouement de 40 canots de pêche et l’endommagement de 35 autres unités suite à la forte agitation constatée au niveau du bassin, générée par les fortes houles. Aussi, pour poursuivre la veille, l’ANP a mis en place depuis, lundi, une cellule centrale au niveau de la direction générale à Casablanca et des cellules locales au niveau de chaque port pour un suivi continu de l’évolution de la situation qui reste totalement maîtrisée, ajoute le communiqué. Par ailleurs, les houles enregistrées au niveau des ports, bien que calmées, restent toujours de fortes amplitudes. À ce titre, les inspections approfondies des ouvrages portuaires se feront une fois les conditions météorologiques le permettront, conclut le communiqué.

À noter que ce qui s’est produit dans les côtes atlantiques est un phénomène appelé «phénomène de surcote». Il s’agit d’une élévation temporaire et locale du niveau de la mer sur les côtes littorales. Aussi, ce phénomène est provoqué la plupart du temps par les conditions météorologiques qui font qu’une dépression atmosphérique coïncide avec des vents violents. C’est ainsi que cette augmentation du niveau marin peut, plus particulièrement si elle est combinée avec une marée haute, favoriser le passage de l’eau au-dessus des ouvrages de protection et engendrer une petite inondation des zones littorales. Dans ce sens, la Direction de la météorologie nationale avait lancé une alerte, depuis lundi, en direction des marins et de l’Office national de pêche, pour prévenir des dangers d’une sortie en mer, annonçant que cette surcote devait se réduire mercredi et que les vagues devaient se calmer pour ne plus dépasser les 4 mètres.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *