High-tech : Informatique : bonjour l’ordinateur-bracelet

High-tech : Informatique : bonjour l’ordinateur-bracelet

Euroteh a mis au point un ordinateur tout à fait original. Un nouveau modèle de portable de quoi faire pâlir le géant Microsoft et sa toute dernière création l’UMPC. 200 grammes, écran tactile, 65 000 couleurs, 6 à 8 heures d’autonomie avec deux batteries li-polymères, 64Mo de SDRam, 32Mo de mémoire flash extensible à 1024Mo via SD, USB 1.1, Wifi 802.11b, Bluetooth v1.1, GPS, infrarouge, Mini-clavier et prise-casque… enfin tout pour séduire. Mais la nouveauté c’est qu’il se porte au poignet comme un simple bracelet. Il permet ainsi de disposer de la puissance d’un PC, n’importe où pendant 6 heures sinon plus.
Eurotech lui a donné le nom de Wrist-Worm Personal Computer (WWPC), c’est-à-dire ordinateur à poignet. Une chose est sûre, cette dernière création technologique fera plaisir aux fans de la science-fiction, sachant qu’elle fonctionne avec un système d’exploitation linux embarqué mais aussi disponible avec un système d’exploitation Microsoft Windows Mobile. Le WWPC offrira beaucoup d’avantages à ses futurs utilisateurs. Petit mais très intelligent, le WWPC ne manquera pas de surprendre. Sachez qu’il «se met au sommeil» dès que le bras se trouve le long du corps, signe qu’il n’est plus consulté. Il arrive ainsi à préserver son énergie ainsi que son autonomie.
A travers WWPC, Eurotech a voulu réaliser un ordinateur portable qui répond à des besoins de logistique, de maintenance, de santé, de secours et de sécurité, puisque le WWPC est conçu comme un assistant personnel. Hélas, ce petit bijou n’est pas encore disponible. Il le sera dans les mois qui viennent pour un prix encore non déterminé. En attendant, ses créateurs travaillent sur les moyens de le rendre encore plus performant.
L’idéal serait de miniaturiser l’ordinateur à poignet de sorte à ce que l’opérateur ne se rende plus compte qu’il est doté de moyens technologiques avancés. Il serait pratique aussi d’ajouter la reconnaissance vocale dans les applications ainsi que la synthèse vocale. Plus besoin alors de prendre un stylet pour noter, saisir ou valider quoi que ce soit, plus besoin de regarder ce que vous avez à faire, la machine est là pour vous aider à accomplir au mieux vos tâches. Le WWPC va-t-il séduire ? Sera-t-il à la hauteur de ses promesses ? Il faut patienter jusqu’à la fin de l’année 2006 pour le savoir. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *