High-Tech : La vidéo en ligne lance de nouveaux réalisateurs

Alors que des millions de consommateurs achètent chaque semaine un téléphone mobile équipé d’une caméra numérique, plusieurs sites Internet ont commencé à fournir gratuitement des outils de montage en ligne, faisant émerger une nouvelle génération de réalisateurs.
Au cours de l’année 2006, plus de 348 millions de téléphones mobiles équipés d’une caméra numérique ont été vendus et, pour 2007, ce chiffre pourrait atteindre les 490 millions, selon le cabinet d’études Strategy Analytics.
Les effets de cet engouement sont facilement observables sur YouTube où plus de 65.000 vidéos sont mises en ligne chaque jour, dont la grande majorité a pour protagonistes des enfants ou de jeunes adultes, un segment de la population qui jusqu’alors n’utilisait pas le camescope.
Ces vidéos sont diffusées dans leur état brut, souvent mal tournées et mal éclairées mais, à en croire les 100 millions d’entre elles qui sont visionnées chaque jour, c’est comme cela que le public les préfère.
«ça va droit au but, ça raconte une histoire. Et d’une certaine façon, c’est plus comique que dramatique», explique Nicolas Charbonnier, un jeune Danois qui possède son propre journal vidéo sur Internet .
La plupart du temps, ces séquences sont éditées avec des outils disponibles gratuitement sur le Web, comme ceux offerts par les sites Jumpcut.com ou Eyespot.com. «Nous avons lancé notre service parce que nous avions des téléphones avec des caméras numériques mais qu’il était très difficile de faire le montage», explique David Dudas, co-fondateur d’Eyespot, un site qui prévoit d’avoir cinq millions d’utilisateurs mensuels d’ici la fin mars. La qualité de ces vidéos laisse encore à désirer et les fonctions de montage proposées sur Internet sont relativement basiques mais cela devrait s’améliorer de manière spectaculaire au cours des prochaines années. Même si, de toute façon, les règles en vigueur jusqu’à maintenant ne s’appliquent pas sur Internet.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *