High-tech : L’information diffusée par la lumière

High-tech : L’information diffusée par la lumière

En 2001, des chercheurs japonais ont eu une idée pour le moins lumineuse : faire de la lumière visible artificielle un vecteur de transmission de l’information. Transformer les éclairages publics en émetteurs de messages multimédias leur paraissait une idée assez originale pour mériter qu’il s’attellent à sa concrétisation.
Certes, les chercheurs ont déjà exploité la lumière comme véhicule de signaux. Des milliers de personnes l’utilisent au quotidien pour transmettre des données. Par exemple, utiliser sa télécommande à infrarouge pour zapper est un geste banal qu’on répète des dizaines de fois dans la journée. Par contre, l’idée d’utiliser la lumière visible pour y arriver est très récente. Les chercheurs japonais ont pensé exploiter la lumière générée par une diode nommée LED. Celle-ci est très similaire à celle que l’on trouve dans les lampes de poche ou dans les feux de signalisation.
Le principe est simple : « faire clignoter rapidement ces LED en fonction du contenu à transmettre pour véhiculer un signal (texte, image, son, vidéo) qu’un terminal de réception, par exemple un téléphone portable avec caméra, saura décoder à l’aide d’un logiciel spécial », explique un magazine spécialisé en nouvelles technologies de l’information et la communication. Si les Japonais parient beaucoup sur cette lumière visible, c’est parce qu’elle offre une multitude d’avantages.
D’après les scientifiques, elle permet de porter la puissance d’éclairage à plusieurs dizaines de watts. Ce qui veut dire qu’elle augmente la portée ou les débits sans aucun danger pour les yeux. Avec l’infrarouge, ceci est impossible. La lumière visible ne comporte donc aucun risque pour notre santé et les chercheurs affirment qu’elle peut être utilisée sans crainte dans les hôpitaux. En outre, les ampoules à LED sont plus économiques et ont une durée de vie supérieure aux ampoules classiques.
Concrètement, si cette technologie aboutit, c’est la vie de milliers de gens qui va être facilitée. Prenons l’exemple d’une multinationale qui voudrait communiquer une information importante ou urgente à ses salariés. Grâce à ce système basé sur la lumière visible, l’information sera diffusée via les plafonniers qu’ils transmettront ensuite aux PC de tous les salariés. Ainsi, la communication passe sans l’utilisation de quelconque réseau filaire ou sans fil.
Le Japon est actuellement en train de tester ce système. Dans la gare de Nagoya, au centre du Japon, des panneaux publicitaires et d’informations ont déjà été implantés. Objectif : transmettre un message sonore que peuvent recevoir un téléphone portable ou un assistant numérique équipés d’un logiciel spécifique. Des tests de diffusion d’informations ont également été conduits l’an dernier avec 150 utilisateurs dans l’aéroport du Kansai, toujours au Japon, pour guider les passagers dans le terminal.
Les chercheurs imaginent également l’emploi des feux de signalisation à LED pour diffuser des informations sur la circulation ou signifier aux véhicules des dépassements de vitesse.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *