High-tech : Office 2007 : Pas de mesures anti-piratage

High-tech : Office 2007 : Pas de mesures anti-piratage

Contrairement à Windows Vista, Office 2007 n’intègrera pas de mesures avancées de protection contre le piratage. Microsoft vient en effet d’indiquer que la nouvelle suite bureautique n’inclura pas la « plate-forme de protection logicielle » ("Software protection platform") prévue dans Vista. Cette dernière doit contrôler régulièrement l’authenticité des copies du logiciel installées. Si un exemplaire n’est pas reconnu comme valide, le système d’exploitation fonctionnera avec « des fonctionnalités réduites » pendant trente jours, avant d’être bloqué.
Il n’y aura rien d’aussi drastique dans Office 2007. Les versions grand public réclameront seulement une clé d’activation, comme pour Office 2003. Elle est disponible sur Internet ou par téléphone auprès d’un centre de service clients Microsoft.
Les logiciels de la suite pourront toutefois être lancés 25 fois avant de réclamer l’activation de manière intempestive. Microsoft a donc réduit de moitié la marge de manœuvre laissée à l’utilisateur par rapport à Office 2003 (50 fois avant la demande d’activation). Si la
clé n’est pas entrée, les applications passent en mode «Fonctionnalité réduite» : les documents Office pourront être lus et imprimés, mais pas créés ou modifiés.
Si Microsoft n’a pas trop durci le système d’activation d’Office, il envisage en revanche d’ajouter de nouvelles fonctions de vérification, encore non précisées, via son programme Office Genuine Advantage (OGA). Celui-ci est une déclinaison, pour la suite, du système antipiratage Windows Genuine Advantage (WGA). Après authentification de son programme, l’utilisateur a droit à des services d’assistance en ligne et aux mises à jour du logiciel, à l’exception des patchs de sécurité qui demeurent en libre accès.
WGA a cependant évolué. Il était initialement installé sur la machine avec l’accord de l’utilisateur, avant d’être distribué de manière plus intrusive via la mise à jour automatique de Windows. Il vérifie désormais périodiquement l’authenticité des logiciels et affiche des messages intempestifs en cas de non-activation du produit. Encore basique, OGA pourrait donc suivre la même voie.
Microsoft a précisé que les entreprises achetant Office 2007 n’auront pas à se soucier de l’activation. Toujours à l’instar d’Office 2003, celle-ci ne sera pas requise pour les licences acquises dans le cadre des programmes de licence en volume.
Rappelons que la suite sera lancée sur le marché professionnel le 30 novembre à l’occasion d’une conférence à New York, en même temps que Vista et Exchange 2007. Microsoft ne prévoit pas de changement de tarifs pour Office 2007.

Source : Agences

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *