IB Maroc : Baisse du résultat net

A la lecture des résultats d’IB Maroc au titre de l’exercice 2001/2002, il ressort que le résultat d’exploitation de l’entreprise répond aux prévisions de l’entreprise. Celui-ci s’est établi à hauteur de 17 millions de DH contre 12,4 millions de DH sur tout l’exercice 2002/2001, soit une marge d’exploitation maintenue à 9,8%. Petite fausse note par contre pour le résultat net de l’entreprise. Pour l’année 2001/2002, celui-ci a chuté de 40,4% par rapport aux prévisions initiales de 10,3 millions de DH. Comparativement à l’exercice antérieur, le résultat net a baissé de 17,2%.
Lors d’une conférence de presse tenue hier, les responsables d’IB Maroc justifient ce recul par plusieurs facteurs exceptionnels : « une détérioration du résultat financier à –5,2 millions de DH contre –3,2 millions de DH pour l’exercice antérieur sous l’effet conjugué de la hausse des crédits bancaires à court-terme et de l’accroissement des pertes de change s’élevant à 2,9 millions de DH en raison de l’appréciation (+5%) intervenue en avril 2001 du dollar, principale monnaie d’importation de la société, par rapport au DH ». Il faut ajouter à cela le poids d’un résultat non-courant déficitaire de –2,3 millions de DH.
Toujours selon l’entreprise, cette perte provient essentiellement de certaines charges non-courantes relatives à des indemnités de licenciements.
Le chiffre d’affaires de l’entreprise au titre de l’exercice 2001/02 a progressé de près de 35%. Selon l’entreprise, il s’agit « d’une performance supérieure de 0,8% par rapport aux chiffres prévisionnels annoncés par la société lors de son introduction en Bourse en juillet 2001 ». Et de préciser que « cette bonne performance a été rendue possible grâce à la consolidation des activités intégration et services».
En ce qui concerne l’activité équipement et intégration, IB Maroc avance que « sa marge commerciale s’est nettement améliorée courant 2001/2002, passant de 18,3% à 20,4% ». Ce qui, selon son état-major, « témoigne de la capacité de la société à négocier de meilleurs prix auprès de ses différents fournisseurs d’équipement ».
Quant à la partie services, l’entreprise soutient que cette activité s’est bien comportée durant cet exercice. Celle-ci a enregistre une progression de l’ordre de 45,9% par rapport à l’exercice précédent.
Au titre de l’année 2002/2003, IB Maroc table sur un chiffre d’affaires de 180 millions de DH. Quant au résultat d’exploitation, il devrait se situer aux alentours de 8%.
Concernant les projets futurs, le staff d’IB Maroc souligne qu’il est toujours en négociation. Cela se fera au moment opportun, indique-t-on. Parmi les projets retenus , on peut citer la mise en place d’une centrale de back-up à Mohammédia. Il s’agit d’une plate-forme sécurisée dont la fonction consiste à abriter les données de gros comptes. En cas d’incident, la centrale prendra en charge les systèmes d’information des clients, assurant ainsi la continuité de leurs services.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *