Ibhar, un programme ambitieux pour la pêche

Un nouvel accord pour la pêche maritime. C’est ce qui vient d’être annoncé par  Aziz Akhennouch, ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, mercredi 11 juin, lors d’une conférence de presse organisée à la Primature.
Baptisé «Ibhar», cet accord-cadre de 5 milliards DH vient améliorer la rentabilité et l’efficacité économiques du secteur, tel que l’a indiqué le Premier ministre  Abbas El Fassi à cette occasion. M. El Fassi a, en outre, ajouté que cet accord a pour objectif de déterminer les mesures pratiques à même de contribuer à la mise en application de ce programme ambitieux.
De son côté, Aziz Akhennouch a mis en relief les spécificités de ce programme. Selon le ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, l’Etat assurera le financement de ce programme à hauteur d’un milliard de dirhams. «Trois milliards de dirhams devront être apportés sous forme de prêts bancaires alors que le reste (1 milliard de dirhams) sera garanti grâce à l’autofinancement», a expliqué M. Akhennouch.  Ainsi, «Ibhar» vise-t-il l’équipement de près de 16.000 barques en installations de stockage et de conservation, ainsi que la mise à niveau de la flotte côtière, avec l’équipement de 1.800 navires en matériels de préservation et de valorisation de la qualité du produit. Ce programme prévoit également la modernisation de la flotte côtière à travers le remplacement de 800 navires en service depuis plus de 15 ans par des unités de nouvelle génération.
Ce programme viendra donc ancrer les horizons tracés par le Plan Maroc Vert. Encore mieux, il permettra d’atteindre les objectifs tracés par le gouvernement en vue de tirer profit de manière optimale d’un secteur dont le potentiel est considérable. D’ailleurs, selon M. Akhennouch, la réalisation du programme « Ibhar » s’inscrit dans le  cadre d’une orientation volontariste du gouvernement voulant permettre à ce secteur de fonctionner dans les meilleures conditions.
Pour sa part, Salaheddine Mezouar, ministre de l’Economie et des Finances, a mis en relief les efforts du gouvernement pour dynamiser le secteur de la pêche. Il a ainsi souligné qu’en dépit de la conjoncture difficile, le gouvernement s’est attelé à la mise à niveau du secteur et au renforcement de sa compétitivité, conformément aux engagements exprimés dans la déclaration de sa politique générale, en consacrant une enveloppe d’un milliard de dirhams à cet effet.
Par ailleurs, dans sa présentation des grandes lignes du programme «Ibhar», la directrice des industries des pêches maritimes et de l’aquaculture, Zakia Driouich, a rappelé le contexte international dans lequel évolue le secteur de la pêche au Maroc, marqué par la disponibilité limitée des ressources et la demande croissante pour les produits de la pêche. Mme Driouich a souligné que malgré les efforts déployés en matière de développement de la pêche artisanale, la flotte souffre encore de certaines faiblesses, surtout l’insuffisance du matériel nécessaire à la préservation de la qualité des captures et le manque en équipements d’aide à la navigation. Quant à la pêche côtière, Mme Driouich a insisté sur l’amélioration des conditions de vie et de travail à bord des navires et d’adopter une stratégie d’exploitation des ressources, en ajoutant que le programme «Ibhar» contribuera à la réalisation de ces objectifs tout en modernisant des bateaux. À noter que cet accord-cadre a été signé par MM. Akhennouch et Mezouar et le directeur général de l’Office national de la pêche (ONP), Majid El Ghaib.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *