Plan de relance de l’habitat : Le détail

Plan de relance de l’habitat : Le détail

Un dispositif est sur les rails pour sauver le secteur

Les orientations prises tendent à consolider et élargir les acquis du secteur, à lever les contraintes qui entravent l’adéquation entre l’offre et la demande et accroître les capacités de production du secteur.

Un recadrage stratégique et opérationnel du secteur de l’habitat est sur les rails. Un plan de relance a été établi en vue de redorer l’image de ce segment économique qui emploie annuellement plus de 1 million de personnes. Les orientations prises tendent à consolider et élargir les acquis du secteur, à lever les contraintes qui entravent l’adéquation entre l’offre et la demande et accroître les capacités de production du secteur. La finalité étant de promouvoir des approches qui favorisent un logement adéquat et de qualité tout en prenant en compte le pouvoir d’achat des différentes couches sociales. La feuille de route établie permettra également de dynamiser l’investissement dans le secteur, notamment après l’assouplissement des procédures administratives. En effet, des mesures ont été proposées en vue de mettre fin à la complexité de ces procédures. Citons dans ce sens la révision des dispositions du règlement général de construction en vue de réduire le nombre des intervenants. Il est également proposé de plafonner les délais de délivrance d’autorisation.

Vers une maîtrise du développement urbain

La maîtrise du développement urbain passe par l’accroissement de l’offre et la régulation des marchés fonciers. Dans cette optique, il a été décidé d’instituer une nouvelle génération de plans d’aménagement plus opérationnels en parfaite adéquation avec la cadence d’urbanisation. La création de nouvelles zones urbaines est également de mise. Il est également recommandé d’assurer une adéquation quantitative et qualitative territoriale de la production foncière. La réussite de cette approche territoriale est tributaire de l’adéquation entre l’offre et la demande. Ceci passerait, entre autres,  par une nouvelle définition du logement social, l’élargissement du dispositif d’encouragement aux programmes de mixité sociale et au logement ainsi que l’encouragement de la promotion du logement solidaire et de l’habitat locatif, la dynamisation du parc logements vacants et le développement de l’habitat rural.

La synergie public-privé à consolider

La relance du secteur de l’habitat dépend par ailleurs d’une synergie entre les différentes parties prenantes, notamment les pouvoirs publics et promoteurs privés. Parmi les axes définis figure la consolidation de cette coopération ainsi que la recentration des activités du secteur public. Ce repositionnement s’axe autour d’une mobilisation en masse du foncier public ainsi que l’engagement d’un vaste programme d’acquisition des terrains privés dans les territoires dépourvus de foncier public. De même, le plan de relance mise davantage sur la qualité, la durabilité et l’encadrement juridique. L’heure étant à la révision des cahiers des charges des programmes d’habitat. Ceci a pour finalité de promouvoir la qualité et les spécificités territoriales. Il est également impératif de réglementer la sous-traitance et de professionnaliser l’ensemble des intervenants.

L’écosystème habitat est de mise

Parmi les enjeux de la relance du secteur, le lancement d’un écosystème du secteur de l’habitat et la construction. Une démarche qui permettra d’optimiser les coûts et de réduire les délais de production. Cet écosystème devrait en effet englober l’ensemble des filières du secteur, notamment l’exploitation des carrières, l’industrie des matériaux de construction ainsi que la mise en œuvre par les entreprises du BTP et la promotion immobilière.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *