Un nouvel outil d’analyse du secteur voit le jour : Mubawab lance son premier guide de l’immobilier

Un nouvel outil d’analyse du secteur voit le jour : Mubawab lance son premier guide  de l’immobilier

L’immobilier marocain s’est enrichi ces dernières années de plateformes qui dynamisent le marché. Mubawab en fait partie. Depuis 2012, ce portail a ouvert la voie aux professionnels pour approcher de manière digitale leur clientèle potentielle.

Pas moins de 2 millions de visites enregistrées chaque mois, 150.000 annonces actives et un portefeuille de 1.000 partenaires. Les promoteurs pour leur part reçoivent annuellement 100.000 contacts via la plateforme. Au-delà d’être une market-place immobilière, Mubawab s’est lancée dans l’analyse des tendances du marché. Un diagnostic qui se base sur les observations relatives aux logements destinés exclusivement à l’habitation. C’est dans ce sens que le portail a dévoilé récemment son premier guide immobilier. Il s’agit de constats établis au premier semestre de l’année sur la base des annonces de ventes faites sur le portail durant les six premiers mois de l’année. «Avec plus de 2 millions de visites mensuelles et près de 13 millions de pages vues, Mubawab offre un aperçu du fruit de plusieurs années d’expertise dans le domaine de l’immobilier au Maroc», apprend-on de Kevin Gormand, co-fondateur et directeur général de Mubawab. Et de poursuivre : «Tel un micromarché, le comportement de l’offre et de la demande sur Mubawab.ma est étroitement lié à la conjoncture».

En effet, le guide de l’immobilier de Mubawab tend à proposer une vision globale de la situation de l’immobilier national. Il représente, par ailleurs, une opportunité pour les professionnels afin d’adapter leur offre en optant pour le type et le mode de construction à adopter ainsi que le budget à engager. «Le guide peut s’avérer être un formidable levier pour aider les promoteurs et constructeurs à prioriser quels sont les enjeux du secteur auxquels ils peuvent être confrontés et comment y répondre de manière efficiente», souligne Kevin Gormand. Techniquement, le guide exclut les biens à usage commercial, les biens fonciers, les fermes, les riads et les biens à la location. Les prix moyens sont calculés par zone géographique, notamment la ville et l’arrondissement, et ce sur la base des annonces de ventes publiées.

Ceci concerne chaque segment de marché retenu aussi bien pour les villas que pour les appartements, neufs soient-ils ou anciens. Cette radioscopie livre en effet les chiffres clés du secteur. Citons à cet effet l’évolution des prix, l’offre et la demande ainsi que l’évolution des prix dans les grandes villes telles que Casablanca, Rabat, Marrakech, Agadir et Tanger. Le guide peut relever des évolutions de prix relativement importantes.  Mubawab explique ces variations soit par l’entrée d’un nouvel acteur dans la zone concernée, le début de commercialisation d’un projet en cours de période d’étude ou encore la fin de commercialisation d’un projet en cours de période d’étude. Rappelons que le guide Mubawab de l’immobilier fait l’objet d’un roadshow dans trois villes marocaines. Il s’agit de Casablanca, Marrakech et Agadir. Des étapes qui permettent aux experts de Mubawab non seulement de partager les résultats de cette analyse mais aussi de mettre à la disposition des professionnels des offres exclusives à travers les ventes privées que le portail propose.

Les principales conclusions du guide 

 Une offre abondante mais la demande toujours timide

Le premier résultat révélé par l’étude est le ralentissement de la demande. Cette tendance s’est confirmée par Mubawab au premier semestre de l’année. «Il apparaît comme évident que nous sommes encore loin de l’équilibre entre l’offre et la demande, dans la mesure où nous exploitons seulement 5,3% de cette dernière», explique le directeur général de Mubawab.
Le ralentissement de la demande s’est fait sentir davantage durant le printemps pour s’accentuer au début de l’été. Se référant à Mubawab, la baisse relevée au deuxième trimestre de l’année est de 7%.  Ceci est valable aussi bien pour les appartements que pour les maisons. En parallèle, l’offre continue de monter en flèche. Une nette progression a été relevée par Mubawab aux six premiers mois de l’année. Des variations à deux chiffres ont été observées dans ce sens. L’offre du logement neuf s’est ainsi consolidée de 86% sur la période allant de janvier à juin 2019. La même période a été marquée par une hausse de 30% de l’offre relative aux logements anciens.

Les prix grimpent sur l’axe Témara Kénitra

Concernant les prix, Mubawab constate une évolution mitigée dans les principales villes du Royaume. L’axe Témara-Salé-Kénitra témoigne d’une hausse. Les prix au mètre carré exercés au niveau de ces villes a significativement grimpé. On note une hausse de 1,2% pour Témara, 7,7% pour Salé, et 13% pour Kénitra. S’agissant des prix des appartements, ils ont connu durant les six premiers mois de l’année une stabilité. Cela va d’une baisse de 1,6% à 0,1%. Ces variations ont été plus constatées au niveau de Casablanca, Rabat, Mohammedia, El Jadida et Agadir. Par ailleurs, les prix se sont rétractés au niveau de Tétouan, Fès, Marrakech et Tanger. À Tétouan, Mubawab souligne que le prix au mètre carré s’est rétracté de 9,5% en six mois.

La baisse des prix de biens anciens se prolonge

Mubawab observe, au titre des six premiers mois de l’année, une baisse des prix des logements anciens. Une dépréciation qui selon Mubawab dure un peu plus longtemps que les années passées. Il en est de même pour l’immobilier neuf dont les prix ont chuté à la deuxième moitié du semestre, et ce après avoir débuté l’année avec une hausse de 8%. En revanche, la tendance change quand il est question des maisons. Mubawab observe à cet effet une hausse de 5%, et ce depuis le mois de mars.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *