Indice des prix à la consommation à fin mai 2014: Léger mieux

Indice des prix à la consommation  à fin mai 2014: Léger mieux

Contrairement à ce que les consommateurs pensent, le prix du panier des ménages s’est légèrement allégé durant le mois de mai. Ceci vient d’être relevé par le Haut-commissariat au Plan qui dans sa note d’information relative à l’indice des prix à la consommation met en relief une baisse de 0,2% par rapport au mois précédent. Ce repli est tiré principalement par la baisse de 0,3% de l’indice des produits alimentaires au moment où les produits non alimentaires ont affiché une stagnation.

La performance de la bourse des légumes et fruits était également en baisse. En termes de végétaux, les prix ont connu un net repli. La baisse constatée à cet égard est de 4,3%. Même tendance pour le prix des fruits.

Ces derniers ont vu leur indice dégringoler de 3,5% par rapport au mois d’avril. La baisse des prix a également été soulevée au niveau des huiles et graisses dont l’indice a légèrement décliné (0,4%). Par ailleurs, «café, thé et cacao» font partie des principaux produits alimentaires dont les prix ont affiché une hausse durant le mois de mai. La progression relevée par le Haut- Commissariat au Plan est de 1,5% contre 1,1% pour les viandes et 0,5% pour les poissons et fruits de mer.

En établissant un comparatif annuel, le département d’Ahmed Lahlimi a indiqué que la baisse continue de dominer l’indice des prix à la consomation.

En une année, cet indice a reculé de 0,3%. La tendance reste la même : la baisse de l’indice des produits alimentaires a eu un fort impact. Ce repli est estimé à 2,1% par rapport au mois de mai 2013. En revanche les produits non alimentaires ont enregistré une hausse évaluée à 1,3%. «Les variations enregistrées pour les produits non alimentaires vont d’une baisse de 9,0% pour les  «communications» à une hausse de 3,5% pour l’enseignement», explique le Haut-commissariat au Plan dans sa note d’information.

Et d’ajouter que «dans ces conditions, l’indicateur d’inflation sous-jacente, qui exclut les produits à prix volatils et les produits à tarifs publics, aurait connu au cours du mois de mai 2014 une hausse de 0,3% par rapport au mois d’avril 2014 et de 1,3% par rapport au mois de mai 2013 ».
Pa répartition géographique, la baisse la plus importante de l’indice des prix à la consommation était enregistrée à Settat où l’indice a fléchi de 0,5%. Suivie de Beni Mellal et Al Hoceima , ayant observé un indice en repli de 0,3%.

En revanche, Fès s’est située à la tête des villes où l’indice à la consommation culmine. 1,2%, telle est la progression constatée contre des hausses de 0,8% à Safi, 0,6% à Marrakech et Oujda et 0,5% à Rabat.
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *