Indice londonien des centres financiers: Casablanca Finance City classée 51ème

Indice londonien des centres financiers: Casablanca Finance City classée 51ème

Classée au 51ème rang mondial et 2-ème à l'échelle du continent africain, dans l'indice londonien des centres financiers internationaux (GFCI), Casablanca Finance City (CFC) dispose d'«un réel potentiel en acte et en puissance», a indiqué Mark Yeandle, directeur associé de Z/Yen, l'Institution en charge de la gestion de ce classement mondial. S'exprimant lors de la présentation du 16ème rapport de GFCI lundi 22 septembre 2014 à Casablanca, M.Yeandle a souligné: «Nous restons convaincus que CFC renforcera dans un avenir proche sa position de hub business et financier au service de l'Afrique».

Il a dans ce sens fait remarquer que CFC est reconnu par les professionnels internationaux comme l'un des centres financiers à fort potentiel dans les années à venir. 


De son côté, le PDG de Casablanca Finance City, Said Ibrahimi, s'est réjoui de ce classement, qui ne manquera pas d'avoir des retombées positives sur la CFC, en tant que hub financier régional, que le Maroc ambitionne de mettre en place au profit de l'Afrique du Nord, de l'Ouest et Centrale. 


Casablanca Finance City a été classée au 51ème rang mondial dans l'indice londonien des centres financiers internationaux (GFCI) qui a présenté pour la première fois son rapport à Casablanca.

Publié tous les six mois, ce classement a permis à CFC de gagner 11 places par rapport au classement de mars dernier, où il occupait la 62ème place au niveau mondial, dominé toujours par le centre financier de New York, suivi de ceux de Londres, Hong Kong, Singapour, San Francisco… Le rapport de GFCI permet d'établir un classement des places financières en fonction d'un critère principal à savoir la compétitivité, qui se base sur deux sources de données, l'une externe qui agrège et intègre 105 indices de compétitivité parmi lesquels ceux de la Banque Mondiale, du Forum économique mondial (WEF), de l'ONU ou de l'OCDE.

La seconde source est le résultat d'évaluations de professionnels internationaux de la finance qui doivent répondre à un questionnaire comparatif intégré évaluant les places entre elles.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *