Industrie : Les prix des produits finis poursuivent leur repli à fin octobre

Industrie : Les prix des produits finis poursuivent leur repli à fin octobre

Les perspectives d’évolution de l’activité industrielle sont favorables pour les trois prochains mois. Une projection positive à laquelle se sont livrés les industriels interviewés par Bank Al-Maghrib dans le cadre de son enquête mensuelle de conjoncture dans l’industrie. Le même échantillonnage s’est prononcé favorable quant à l’évolution de la production industrielle au cours des dix premiers mois de l’année. En effet, la production industrielle s’est améliorée en octobre. Ainsi, 42% des chefs d’entreprises ont indiqué une hausse de l’activité industrielle durant le mois d’octobre au moment où 33% ont témoigné d’un recul et 25% ont souligné une stagnation. Selon l’enquête de Bank Al- Maghrib, «l’accroissement de la production recouvre une baisse dans les industries agroalimentaires et celles du textile et du cuir ainsi que d’une hausse dans les autres branches». En revanche, les ventes globales continuent d’afficher un repli. Elles ont été globalement orientées à la baisse au titre des dix premiers mois de l’année en cours. Pour le mois d’octobre, les ventes globales ont diminué avec un solde d’opinion de 9%, traduisant une baisse des ventes locales et étrangères. En commentant ce constat, Bank Al-Maghrib souligne que cette évolution traduit le recul des ventes aussi bien locales qu’étrangères. Et de poursuivre que «le repli des ventes observé au niveau global est le fait exclusivement des industries agroalimentaires et des industries chimiques et parachimiques». Sous un autre angle, l’enquête de Bank Al-Maghrib démontre une hausse des nouvelles commandes reçues. «Cet accroissement recouvre une baisse dans les industries agroalimentaires, une stagnation dans les industries du textile et du cuir et les industries chimiques et parachimiques, ainsi qu’une augmentation dans les autres branches», relève-t-on de cette enquête. Cependant, le carnet de commandes est encore estimé inférieur à son niveau habituel. En outre, une baisse des prix de produits finis est mise en relief par Bank Al-Maghrib. Ceci a été approuvé par 25% de l’échantillonnage interviewé. De même, 14% des industriels affirment qu’à court terme, le mouvement baissier devrait se poursuivre. En contrepartie, 61% des industriels ont confirmé une stagnation, 32% un recul et 7% une hausse. La contraction des prix des produits finis recouvre une hausse dans les industries agroalimentaires et une baisse dans les autres branches. En perspective, les prix devraient diminuer dans les industries chimiques et parachimiques et augmenter dans les autres branches.
Notons que «le taux d’utilisation des capacités de production a grimpé de 69 à 70% au niveau global et de 68% à 70% hors raffinage», relève-t-on de l’enquête de conjoncture. Et de conclure que «par branche, il a atteint 77% dans les industries électriques et électroniques, 73% dans les industries chimiques et parachimiques, 71% dans les industries du textile et du cuir, 68% dans les industries agroalimentaires et 62% dans les industries mécaniques et métallurgiques».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *