Investissement: Faire du Maroc une puissance émergente

Investissement: Faire du Maroc une puissance émergente

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a présidé au début de ce mois de juillet la cérémonie de lancement du nouveau plan de réforme de l’investissement. Il s’agit d’un programme d’envergure qui ambitionne d’assurer un environnement économique favorable à l’investissement productif et de garantir une croissance saine et pérenne.

Le plan qui a été présenté devant le Souverain à Casablanca repose sur six principaux piliers, à savoir le recalibrage de la Charte de l’investissement et la redéfinition de son contenu, l’adoption de nouvelles mesures de soutien et d’incitation à l’investissement, la restructuration des organes de promotion de l’investissement, la création d’une Direction générale de l’industrie et  une autre dédiée au commerce, et la refonte de la stratégie digitale.

En vertu de ce nouveau plan, le Maroc va lancer de nouvelles mesures de soutien et d’incitation à l’investissement. Au total, cinq nouvelles mesures phares vont enrichir le soutien à l’investissement déjà pour permettre au Royaume de saisir de nouvelles opportunités. Il s’agit d’un Impôt sur les sociétés (IS) à 0% pendant 5 ans pour les industries en création, du développement d’au moins une zone franche par région, de l’octroi du statut Zone franche, aux Grandes Industries exportatrices, de l’obtention du Statut d’exportateur indirect pour les sous-traitants, de la mise en place d’appuis renforcés aux régions les moins favorisées.

Dans ce même cadre, SM le Roi Mohammed VI a présidé la cérémonie de signature d’une convention de partenariat entre le ministère de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique et l’Office chérifien des phosphates pour la mise en place et le développement de l’écosystème industriel OCP autour de grandes entreprises et de petites et moyennes entreprises marocaines sous-traitantes, ainsi que de 30 contrats d’investissements générant 39.000 emplois et 7,5 milliards DH d’investissements. Il faut rappeler que Sa Majesté le Roi avait lancé en 2014 le Plan d’accélération industrielle.

Ce Plan ambitionnait de créer 500.000 nouveaux emplois sur 7 ans, d’augmenter la part du PIB industriel de 9 points et d’améliorer la balance commerciale, a poursuivi le ministre notant que 160.000 emplois ont été contractualisés dans les projets d’investissement qui ont été lancés ces deux  dernières années. Cet élan sera conforté avec le lancement de 30 créations d’usines, qui totalisent 39.000 emplois et un investissement total de 7 milliards et demi de dirhams.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *