IPSAMAR conclut ses deux premiers contrats au Maroc

Lors de la visite de cette semaine de la délégation italienne au Maroc, Mohamed El Achak était à ses grands jours. Normal, puisqu’il est membre actif du COIM (comité des opérateurs italiens au Maroc). « Durant mon long séjour en Italie, j’ai pu lier des contacts profonds avec des opérateurs italiens.
Mon souhait est de pouvoir en faire profiter mes compatriotes », assure M. El Achak. Le portefeuille clientèle qu’il a ramené avec lui pour le compte d’IPSAMAR est quant à lui bien fourni. Ses clients appartiennent à différents pays : France, Italie, Espagne et Chine. Ceci étant, le choix de s’installer au Maroc n’aurait de sens s’il ne saurait s’accompagner d’un approchement des industriels nationaux. Chose incluse dans l’ordre du jour de la société fraîchement créée. « Nous disposons d’une valeur ajoutée dans le domaine de l’automation industrielle et des nouvelles technologies de l’information dont nous voulons faire profiter les industriels marocains », selon M. El Achak, D.G d’IPSAMAR.
Cette dernière apporte un éventail de solutions intervenant dans l’informatisation du processus de production ou encore dans la gestion de la société industrielle. Grâce à ce type de logiciels, avoir un contrôle permanent sur la machine ou sur les indicateurs financiers de l’entreprise devient tâche possible.
Aujourd’hui, la SARL, d’un capital de 200.000DH et comptant un effectif de quatre personnes vient de conclure ses deux premiers contrats au Maroc. Le premier avec une entreprise italienne alliée à l’ONE pour la réalisation d’un projet dans la moyenne et basse tensions. Le logiciel qu’elle lui développe pour son compte permet d’assurer la gestion automatisée des chantiers dans le domaine de l’électricité. Le second est en cours de finalisation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *