Karim Hajji espère une ou deux introductions en 2010

Karim Hajji espère une ou deux introductions en 2010

Après zéro introduction en Bourse en 2009, Karim Hajji espère une ou deux IPO pour l’année 2010. Pour cela, le directeur général de la Bourse de Casablanca prendra son bâton de pèlerin, dès fin mars prochain, pour convaincre les entreprises des bienfaits du marché financier. «Nous allons organiser une caravane de la Bourse, comme nous l’avons fait il y a près de 12 ans. L’objectif est de présenter la Bourse aux entreprises, aux banques et aux professionnels dans sept régions du pays. Pour cette année, nous espérons réellement une ou deux introductions», a souligné M. Hajji, lors d’une conférence de presse organisée, vendredi 15 janvier, au siège de la Bourse, pour présenter le nouveau site Web de la place casablancaise. Pour séduire de nouveaux clients, le directeur général de la Bourse a trois arguments. «D’abord, dans la loi de Finances 2010, on prévoit une réduction de 50 % sur l’IS pour une introduction avec cession de capital, de 25 % pour une introduction avec cession de capital et de 50 % pour une introduction avec cession et augmentation de capital. Il y a également les 3 % des droits d’enregistrement qui ne vont plus s’appliquer. Et enfin, la Bourse offre pour les PME la gratuité des frais de cotation durant la première année ainsi qu’un soutien en termes de communication», a indiqué M. Hajji. En plus de l’organisation de cette caravane qui commencera par Casablanca, M. Hajji a annoncé également les ambitions régionales de la place financière. «Nous travaillons avec des banques marocaines implantées en Afrique pour l’introduction d’entreprises en Afrique de l’Ouest ou en Tunisie. Je pense que la première cotation étrangère à Casablanca sera en 2011. Pour cela, nous avons déjà le soutien du ministère de l’Economie et des Finances», a-t-il noté.
Ce sont là les grands chantiers de la place financière casablancaise qui a clôturé l’année 2009 dans le rouge. Les deux baromètres, le Masi et le Madex, se sont repliés respectivement de 4,92 et 6,58%. Pour cet exercice, la Bourse commence l’année avec du nouveau en s’offrant un site Web opérationnel dès aujourd’hui, lundi 18 janvier, en trois langues, français, arabe et anglais. «En ajoutant deux langues, nous allons pouvoir toucher de nouveaux investisseurs. Avec l’arabe, nous pouvons attirer l’attention des investisseurs du Moyen-Orient. Et avec l’anglais, c’est toute la communauté financière anglophone qui pourra suivre de près la place casablancaise», a indiqué M.Hajji. Cette nouvelle plate-forme a coûté 3,5 millions de dirhams.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *