Koweït : Un appel d’offres de 15 milliards de dollars

Koweït : Un appel d’offres de 15 milliards de dollars

Le Koweït va relancer son appel d’offres pour un projet de raffinerie de 15 milliards de dollars, abandonné il y a sept mois en raison d’une dispute entre l’exécutif et le législatif, a annoncé dimanche un ministre. «Le programme du gouvernement va inclure une relance de l’appel d’offres pour le projet d’une quatrième raffinerie», a déclaré le vice-Premier ministre pour les Affaires économiques, Cheikh Ahmad Fahad al-Sabah, cité par l’agence officielle saoudienne. «La précédente dispute ne portait pas sur le projet en lui-même mais plutôt sur les mécanismes pour mener ce projet», a-t-il ajouté. «Si nous soumettons de nouveau le projet dans le cadre des dispositions constitutionnelles, légales, législatives et de contrôle, beaucoup d’appréhensions seront surmontées», a-t-il encore dit. Le gouvernement koweïtien avait renoncé en mars au projet de la raffinerie, d’une capacité de 615.000 barils par jour, quelques mois après avoir accordé des contrats à quatre sociétés sud-coréennes, à une société japonaise et au géant américain Fluor. Les contrats ont été contestés par des élus de l’opposition qui estimaient que leur attribution n’était pas transparente. En décembre, le Koweït avait, sous la pression des députés, annulé un méga-contrat de partenariat de 7,5 milliards de dollars avec la firme américaine Dow Chemical, invoquant son coût élevé. Le Koweït, 4ème producteur de pétrole de l’Opep, dit contrôler 10% des réserves mondiales de brut.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *