La Bourse clôture octobre dans le rouge

La Bourse de Casablanca clôture le mois d’octobre en zone rouge. Les deux baromètres de la place financière creusent leur déficit dans un marché toujours sans repères. Le Masi a chuté de 4,09% accusant une perte annuelle de 5,65%. Sur la même tendance, le Madex a enregistré une baisse de 4,10% avec une variation annuelle de –5,95%. Depuis le début de l’année, le volume global a chuté de 12,01%, le volume du marché central de 10,17% et le volume du marché de blocs de 40,28%. Soit une moyenne quotidienne de 10,74%. Par secteur, ce sont les EEE (équipements électroniques et électriques) et les chimiques qui ont subi le coup le plus dur. À la fin du mois d’octobre, les premières ont perdu 16,58% de leurs valeurs et les secondes 16,49%. Sur la même tendance baissière, les minières ont chuté de 10,08%, les assurances de 7,94%, les immobilières de 7,88% et les loisirs et hôtels de 6,84%. Les boissons, les bancaires, la distribution, l’agro-alimentaire ont connu une baisse de respectivement de 5,74%, 4,99%, 4,06% et 2,55%. Durant le mois dernier, seuls les services aux collectivités (+8,86%), les transports (+1,71%) et le pétrole et gaz (+1,69%) qui ont pu garder les voyants au vert. En tête des dix valeurs les plus actives en octobre, Addoha caracole toujours en première place avec 22,11% du volume, suivie par Ittissalat Al-Maghrib avec 14,96% et la CGI avec 8,87%. BMCE Bank arrive en quatrième place avec 8,46% devançant Sonasid avec 7,43% et Attijariwafa bank avec 6,47%. L’ONA occupe le septième rang dans ce classement avec 5,39% du volume, loin d’Alliances avec 3,71%, la BCP avec 3,05 % et Lafarge ciments avec 2,12%. En termes de capitalisation, c’est Ittissalat Al-Maghrib qui arrive en tête du peloton avec 26,83%.  Attijariwafa bank occupe le second rang avec 9,05 % suivie de BMCE Bank avec 7,47%. En quatrième place, il y a Addoha avec 6,77% talonnée de la CGI avec 6,63%. Même en zone rouge, la place casablancaise reste intéressante pour certains analystes financiers. Chez Integra Bourse, on pense que la correction subie par la Bourse de Casablanca a rendu certaines valeurs attrayantes de point de vue valorisation. Ce qui offrira par conséquent une bonne opportunité de placement notamment pour les investisseurs long-termistes après une purge du marché.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *