La bourse de Casablanca au ralenti

La bourse de Casablanca au ralenti

La dernière étude du département «Analyses et Recherches» de BMCE indique que le Moroccan All Shares Index signe une amélioration de 1,39% à 7 870,81 points et l’indice des valeurs les plus liquides se hisse de 1,48% à 6 389,17 points. En conséquence, les gains annuels des deux indicateurs s’apprécient à +42,09% pour le Masi et à +46,58% pour le Madex. De son côté, la capitalisation du marché s’élargit de MAD 5,9 Md, comparativement à la semaine précédente, pour s’établir à MAD 365,3 Md. A ce niveau de valorisation, la place casablancaise traite respectivement à 19,2x et à 17,9x ses résultats prévisionnels 2006 et 2007 et offre un Dividend Yield estimé à 3,5% en 2006.
Sur le podium des plus fortes hausses hebdomadaires, Maroc Leasing se bonifie de 10,0% à MAD 440, portant, de facto, sa performance annuelle à +7,3%. A ce niveau de cours, la filiale de la CDG traite respectivement à 20,6x et à 16,5x sa capacité bénéficiaire prévisionnelle en 2006 et en 2007 et offre un rendement de dividende estimé à 2,3% en 2006. De son côté, Nexans Maroc voit son cours s’élargir de 6,5% à MAD 249,20, renforçant ses gains cumulés depuis le début de l’année à +8,2%. Dari Couspate s’apprécie, pour sa part, de 6,0% à MAD 440. Comportement quasi similaire pour Cosumar et pour Papelera de Tetuan qui réduisent leurs pertes annuelles respectivement à -12,0 et à -13,5%.
La lettre hebdomadaire rapporte, à l’inverse que Zellidja se contracte de 7,0% à MAD 502. Oulmès régresse, quant à elle, de 5,5% à MAD 1 506, aggravant sa contre-performance annuelle à -16,4%.
Centrale Laitière est également en perte de 5,4% à MAD 4 400, creusant son déficit year-to-date à -30,2%.
Côté volumétrie, le chiffre d’affaires de cette semaine totalise M MAD 1 545,7. Comme à l’accoutumée, Addoha et Maroc Telecom sont les valeurs vedettes polarisant respectivement 29,7 et 24,3% du négoce à M MAD 459,3 et M MAD 375,8.
En revanche, aucune transaction n’a animé le marché de blocs. Par ailleurs, les ventes nationales de ciment s’inscrivent en nette progression au terme des sept premiers mois de l’année en cours, selon l’analyse de BMCE. En effet, le volume des écoulements réalisé par le secteur atteint plus d’un million de tonnes au cours du mois de juillet dernier, en progression de 10,57% par rapport à la même période une année auparavant. Le cumul des ventes enregistrées depuis le début de l’année s’apprécie ainsi de 10,79%, s’élevant à 6,5 millions de tonnes.
Par région, la zone de Tadla-Azilal vient en tête de liste avec une progression de la consommation de l’ordre de 30,06% par rapport à la même période en 2005, suivie de la région de Tanger-Tétouan qui marque une amélioration de 24,93%. La consommation de ciment dans la région des Doukkala-Abda s’affermit, quant à elle, de 22,12%. Avec un volume de 946 676 tonnes vendues depuis le début de l’année, la région du Grand Casablanca polarise une part de 14,6% de la consommation totale. Toutefois, les ventes de la région n’ont signé qu’une timide hausse de 1,89% depuis le début de l’année. Pour leur part, les ventes sur la région de Tanger-Tétouan ont été dynamisées par les différents chantiers lancés notamment, le port de Tanger Med ainsi que les nouvelles zones touristiques, dopant de ce fait la consommation de 25,85% depuis le début de l’année. De même, et compte tenu de la forte demande induite par les différents projets touristiques ainsi que la construction de la nouvelle ville de Tamensourt, les ventes de ciments sur la région de Marrakech-Tensift-Haouz se sont bonifiées de 15,27% depuis le début de l’année s’établissant à 737 372 tonnes.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *