La CNSS entame une campagne pour l’AMO

La CNSS entame une campagne pour l’AMO

Une année après son lancement, l’Assurance-maladie obligatoire (AMO) peine encore à percer. Selon des responsables de la Caisse nationale de sécurité sociale, «un déficit d’information subsiste chez les assurés, les dirigeants d’entreprises et les professionnels de la santé». Des efforts «considérables» ont, certes, été déployés par les équipes de la CNSS pour sa mise en place et la maîtrise de son processus de gestion, mais elle reste encore méconnue de son public, les chefs d’entreprises et les salariés plus particulièrement. Et c’est pour pallier ce déficit qu’a été lancée, mardi 29 mai, une campagne de communication et de sensibilisation.
La campagne porte principalement sur des «actions de proximité et de communication directe». Des espaces d’information seront ainsi mis en place à proximité des entreprises et des assurés, au sein des zones industrielles, des zones franches, des ports et dans les agences de la CNSS. 
Ainsi, l’organisme public va au contact direct des chefs d’entreprises, des gestionnaires des ressources humaines et des employés lors des journées d’information.
Des journées qui se tiendront dans un espace approprié au cœur de zones industrielles à forte concentration de salariés, selon un calendrier s’étendant de mai à novembre 2007. En parallèle, des guichets d’information seront mis à la disposition des affiliés dans les agences CNSS et un centre d’appels téléphonique leur sera dédié.
Une cellule de permanence médicale a été également mise en place pour les prises en charge assurant un service continu 24h/24 et 7j/7.
Les formulaires AMO seront, en outre, distribués automatiquement aux entreprises déclarant 50 salariés et plus. Pour chaque entreprise, il y a un interlocuteur AMO pour faciliter le dépôt des dossiers. Ces derniers seront soit déposés auprès des agences de la CNSS ou envoyés par poste.
La réception des dossiers, le contrôle médical, la gestion des réclamations, la centralisation du traitement, la clôture des dossiers sont décentralisés, précise-t-on auprès de la Caisse.
Les délais de traitement des dossiers réalisés par la CNSS, assurent ses responsables, seront de 12 heures pour les prises en charge et de 20 jours pour les dossiers de remboursement de frais de soins.
Les prestataires de soins seront quant à eux remboursés dans un délai de 40 jours.
Outre cette campagne de communication, la CNSS a ouvert d’autres chantiers pour les deux années à venir. En effet, et pour la période 2007-2009, la Caisse se fixe pour objectifs de permettre l’accès aux soins médicaux aux pensionnés dont les pensions se situent entre 500 et 1.289 DH par mois et d’assurer une qualité de service à même d’inciter les entreprises à adhérer à l’AMO comme couverture principale. La CNSS ambitionne également de gérer les dossiers de maladie avec un régime de base AMO et un régime complémentaire géré par les compagnies d’assurances ainsi que de réduire les délais de traitement des dossiers en améliorant la qualité de service.

L’AMO en chiffres

En 2007, ce sont 2,8 millions de personnes qui sont couvertes dont 1,8 million ont leurs droits ouverts. 1.300 dossiers sont déposés chaque jour en cette même année. Tous les mois, la CNSS traite 41 millions de DH de valeur des soins.
De même, la CNSS a traité plus de 200.000 dossiers pendant l’exercice 2006. Elle a assuré 19.362 prises en charge pour un montant moyen de 9 670 DH par dossier. Sept prises en charge à l’étranger ont été réalisées.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *