La situation financière saine de la CNOPS lui permet d’honorer ses engagements envers tous les prestataires

La situation financière saine de la CNOPS lui permet d’honorer ses engagements envers tous les prestataires

La situation financière saine de la Caisse Nationale des Organismes de Prévoyance Sociale (CNOPS) lui permet d’honorer ses engagements envers tous les prestataires y compris l’Assistance publique- Hôpitaux de Paris, à qui la Caisse a viré en 2012 quelque 11 MDH sur les 23 MDH payés à l’ensemble des producteurs de soins à l’étranger, a affirmé, lundi, la CNOPS.
Réagissant à des informations parues dans la presse nationale et accusant la CNOPS d’être à l’origine d’une supposée dette du Maroc de 10 millions d’euros envers l’Assistance publique- Hôpitaux de Paris, la Caisse assure qu’elle est « solvable » et « non pas déficitaire » et que « sa situation financière saine depuis l’entrée en vigueur de l’Assurance Maladie obligatoire (AMO) lui permet d’honorer ses engagements envers tous les prestataires, y compris l’Assistance publique- Hôpitaux de Paris, grâce à sa bonne gouvernance financière et aux ressources générées par l’AMO ».
En effet, affirme la CNOPS dans un communiqué transmis à la MAP, « depuis l’entrée en vigueur de l’AMO en 2005, les paiements à tous les producteurs de soins, dans le cadre du tiers payant, ont dépassé 10 MMDH. Quant aux transferts des assurés de la CNOPS à l’étranger pour des soins non disponibles au Maroc, les accords de prise en charge de soins à l’étranger, y compris pour les assurés résidant à l’étranger, étaient au nombre de 701 en 2006, contre 317 seulement en 2011 ».
Ces chiffres sont « sans commune mesure avec la moyenne de 350.000 accords de prise en charge traités par la CNOPS annuellement », relève la même source.
« Pour les paiements des prestataires à l’étranger, le montant global, y compris les paiements en tiers payant pour les assurés résidant à l’étranger, sont passés de 38 millions de DH en 2005 à 22,6 MDH en 2011. Depuis 2005 à 2012, le montant global payé aux hôpitaux étrangers est de l’ordre de 223 MDH, soit environ 2 pc des paiements de la CNOPS en tiers payant », ajoute encore la CNOPS, qui précise avoir viré au profit de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) 82 MDH de 2005 à fin 2011. En 2012, sur 23 MDH payés à l’ensemble des producteurs de soins à l’étranger, 11 MDH ont été virés à l’AP-HP ».
Et d’ajouter que « les dossiers en instance, pour un montant infinitésimal par rapport aux 10 millions d’euros rapportés par la presse, feront l’objet de réunions avec la partie française pour accélérer et simplifier la procédure de leur traitement ».
Tout en affirmant qu’elle « ne peut se porter garante des soins effectués par des assurés transférés du Maroc sans son accord de prise en charge », la CNOPS « réaffirme son attachement à entretenir des relations de bonne facture avec l’ensemble des prestataires, y compris l’Assistance publique- Hôpitaux. de Paris avec lesquels elle maintient des rapports de confiance et de responsabilité, dans le respect de la réglementation en vigueur et loin des Conjectures abusivement extensives de certains journalistes ».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *