Laâyoune : Lutte contre le chèque sans provision

Inaugurée le 7 mars courant à l’initiative de Bank al-Maghrib, en collaboration avec le ministère de la Justice et le Groupement professionnel des Banques du Maroc (GPBM) la campagne nationale de sensibilisation pour le renforcement de la crédibilité du chèque en tant que moyen de paiement est arrivée, le lundi 14 mars 2005, à Laâyoune. Cette campagne, qui se poursuivra jusqu’à juillet prochain, vise à faire connaître l’usage réel du chèque et à sensibiliser les usagers sur les conséquences engendrées en cas d’émission de chèque sans provision et à limiter les impacts négatifs de tels agissements que se soit sur
les transactions ou au niveau de l’économie nationale.
Ainsi, Laâyoune a été la première étape d’une série de rencontres régionales dans le cadre de cette campagne de sensibilisation organisée au profit des institutions bancaires, des entreprises, des commerçants, artisans et des citoyens.
Les participants à cette rencontre ont abordé le phénomène du chèque sans provision sous ses angles économique, social et juridique.
A cet égard, Abdelouahed El Jay, adjoint au responsable du réseau et des relations avec les entreprises à Bank al-Maghrib, a donné un aperçu sur le rôle de cette institution, notamment la centralisation des informations en provenance des banques sur divers incidents de paiement, leur stockage dans des fichiers et leur retransmission aux institutions bancaires habilitées à remettre des chèques à leurs clients. M. El Jay a relevé qu’avec les années, le phénomène du chèque sans provision est devenu inquiétant, rappelant que depuis 1997 le nombre des chèques sans provision a atteint plus de deux millions, dont 400.000 ont été traités.
Il a ajouté que le montant global de ces chèques sans provision s’élève à plus de 27 milliards de dirhams, faisant remarquer les impacts négatifs de cette valeur sur le secteur bancaire et le système des paiements.
M. El Jay qui a mis l’accent sur l’impératif de dynamiser le Code du commerce et de promouvoir des mesures plus sévères à l’encontre des auteurs de plusieurs chèques sans provision.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *