L’Agence urbaine de Tanger dresse son bilan 2015

L’Agence urbaine de Tanger dresse son bilan 2015

Une convention relative aux domaines de l’urbanisme, du bâtiment et de l’architecture parmi les principales réalisations

Présidés par Driss Merroun, ministre de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire, les travaux de la 16ème session du conseil d’administration de l’Agence urbaine de Tanger (AUT) se sont distingués, lundi 14 mars, par la présentation de ses plus importantes réalisations au titre de l’année 2015 et son plan d’action pour 2016. Considérée comme l’un des principaux acteurs pour la bonne marche et l’avancement de grands chantiers que connaît la ville, «l’AUT a intégré l’approche consultative et participative de la gestion de la chose locale», a indiqué M. Merroun.

Le ministre a fait part que l’AUT a entrepris dans ce cadre une politique axée, entre autres, sur la généralisation de la couverture en documents d’urbanisme, en particulier les zones qui connaissent une pression urbanistique. L’Agence a procédé ainsi à «la couverture du territoire de la wilaya – qui s’étend sur une superficie de 1.685 km2 – par 64 documents d’urbanisme», a précisé M. Merroun, faisant remarquer que les consultations publiques sur le nouveau plan d’aménagement, qui devra couvrir près de 70 mille hectares et qui vise à accompagner le programme Tanger-Métropole et d’autres projets structurants prévus ou nouvellement inaugurés, figurent parmi «les plus importantes réalisations au titre de cette année compte tenu des attentes et des exigences d’une ville du calibre de Tanger».

Parmi les plus importantes réalisations ayant marqué le plan d’action de l’AUT au titre de l’exercice précédent, figure de même la signature fin 2015 par l’Agence et ses principaux partenaires d’une convention multipartite relative aux domaines de l’urbanisme, du bâtiment et de l’architecture. La mise en vigueur de cette convention, qui vise à soutenir les grands projets programmés dans le cadre du mégaprojet Tanger-Métropole, permet «la gestion de l’urbanisme, l’architecture et le bâtiment dans la ville de manière régulière, consultative et participative», a souligné le directeur de l’AUT de Tanger, Mohammed Belbachir.

En matière de planification urbaine, l’AUT a réussi à mettre en œuvre, au cours de l’année 2015, quelque 26 documents d’urbanisme homologués ainsi que le suivi, la réalisation et la révision de 38 autres, dont 7 sont en cours d’homologation. Sans inclure les quartiers sous-équipés (dont les dossiers examinés ont atteint, en 2015, le nombre de 3.741), l’Agence a pu instruire, pendant l’année précédente, 2.429 dossiers de demandes d’autorisation de construire, de lotir, de créer des groupes d’habitation et de morceler. Soit «une nette régression par rapport aux années précédentes et une légère diminution, comparé à  2014», selon les responsables de l’AUT. Concernant son plan d’action pour 2016, l’AUT prévoit la réalisation de plusieurs autres projets, dont la contribution aux efforts déployés pour la mise en œuvre du programme Tanger-Métropole, le lancement de 4 documents et le suivi de 38 autres (lancés au cours de ces dernières années) ainsi que la participation à la mise à niveau spatiale des territoires urbains et ruraux à travers la réalisation des études de restructuration et d’intégration urbaine des quartiers sous-équipés.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *