L’ancrage de l’éducation financière: Cinq conventions de partenariat ont été signées dans ce sens

L’ancrage de l’éducation financière: Cinq conventions de partenariat ont été signées dans ce sens

Inculquer une éducation financière aux enfants, jeunes, voire artisans. Voilà le but convoité par la Fondation marocaine pour l’éducation financière en paraphant, mardi à Rabat, cinq conventions de partenariat avec plusieurs acteurs en la matière à l’issue du 2ème conseil d’administration de ladite fondation. Une réunion marquée par l’approbation du plan d’action de celle-ci au titre de l’année 2014-2015 qui s’est vu allouer un budget de 5 MDH, soit le même montant attribué à l’année 2013-2014.

Ce plan d’action se décline en cinq axes notamment la mise en œuvre des conventions conclues. Ainsi, le premier partenariat, signé par le président de la fondation, Abdellatif Jouahri et le ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, Rachid Belmokhtar, est dédié à l’organisation de la 4ème édition de la semaine de la finance pour les enfants et les jeunes.

Il vise aussi la réalisation d’un référentiel d’apprentissage de l’éducation financière et la formation d’une équipe de formateurs spécialisée dans l’éducation financière. «C’est un chantier de longue haleine», a déclaré M. Jouahri à l’issue de la cérémonie de signature.

Quant à la deuxième convention signée avec le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Lahcen Daoudi, elle vise à lancer un cycle de conférences auprès de quatre universités pilotes, avant sa généralisation à l’ensemble des autres universités. Les artisans ne sont pas en reste, puisque le troisième partenariat signé avec le ministère de l’artisanat, de l’économie sociale et solidaire leur est consacré.

Cette convention consiste à identifier des cibles prioritaires pour les actions d’éducation financière, élaborer et valider des modules d’éducation financière pour les formateurs sur le plan régional et déployer des modules auprès des cibles identifiées. En outre, la quatrième convention liant la fondation avec l’Agence de développement social porte sur l’identification et validation des besoins en sensibilisation et formation en matière d’éducation financière en fonction des cibles et des programmes de l’ADS.

In fine, le cinquième partenariat signé avec le Centre Mohammed VI de soutien à la microfinance solidaire vise à réaliser des guides, bandes dessinées et capsules de sensibilisation au profit des populations ciblées, et former de nouveaux formateurs dans les régions sélectionnées en mobilisant les membres de la fondation.

Il est également destiné à mutualiser les efforts pour réaliser une plate-forme du e-learning, portant sur l’éducation financière qui sera dédiée à la micro-entreprise et la TPE.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *